Réforme des rythmes scolaires : Collomb la fera en 2014 à Lyon

Le sénateur-maire PS de Lyon a décidé que sa ville n'appliquera pas la semaine des quatre jours et demi à la rentrée prochaine.

A. G. avec AFP
Le 19/02/2013 à 9:27
Mis à jour le 19/02/2013 à 13:20

Rythmes scolaires : Delanoë veut "si possible" mettre en œuvre la réforme dès 2013 - 19/02


Le sénateur-maire PS de Lyon Gérard Collomb a pris sa décision : les 34.700 écoliers lyonnais et leurs enseignants resteront à la semaine des quatre jours à la prochaine rentrée scolaire.

Dans les colonnes du Progrès, mardi, Gérard Collomb explique que sa ville "attendra 2014" pour mettre en oeuvre la réforme gouvernementale des rythmes scolaires, afin d'avoir le temps d'obtenir "une large adhésion". Il faut "du temps pour que les choses puissent se faire de manière efficace", estime-t-il, soulignant aussi que "le problème financier est extrêmement important".

Dès 2013 à Paris ?

Bertrand Delanoë, lui, a annoncé lundi soir devant un parterre d'enseignants en colère qu'il appliquerait la réforme dans la capitale dès 2013 s'il sentait que cela était possible. "Ou vous m'aurez convaincu de ne rien faire, et je ne proposerai pas la réforme pour septembre 2013 ; ou je penserai que malgré les oppositions, les blocages, on peut faire une réforme qui soit un progrès pour tous."

La réforme des rythmes scolaires peine à séduire les enseignants et les élus locaux, qui craignent que le passage de quatre jours à quatre jours et demi soit un gouffre financier, et désorganise le rythme des enfants. Pour apaiser ces tensions, François Hollande a décidé de laisser le choix aux communes de l'appliquer dès 2013 ou en 2014.

Toute l'actu Société

La question du jour

La France doit-elle livrer le 2e bateau Mistral à la Russie en 2015?