En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les notaires lors d'une précédente manifestation, au mois de septembre 2014.
 

Les notaires, rejoints par d'autres professions libérales, se sont réunis pour protester contre le projet de loi Macron. Ils redoutent une désertification juridique progressive. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • marsupial
    marsupial     

    scandez dans les rues parisiennes "touchez pas !!! à nos audi A3" !!!!

  • Lola 13
    Lola 13     

    Et oui on veut des reformes mais toujours chez le voisin...

  • sclp
    sclp     

    Je n'en crois rien; ce sont les SDF en nombre croissant qui sont dans la rue ..... pas les professionnels privilégiés !!!

  • stef945
    stef945     

    La loi macron parle aussi du travail le dimanche et cela m'interpelle parce que on parle de quelque jour de travail pour le dimanche je ne comprend pas pourquoi on ce prend la tête pour l'ouverture le dimanche il veulent ouvrir Le dimanche ils faut laissé faire. On a tous besoin de travaillé, la gauche ne fait pas ce qu'il faut pour le travail .

  • Jordi7
    Jordi7     

    A mon sens ce n est pas une question de droite ou gauche, uniquement d équité. Je suis favorable aux réformes de ces professions, cependant, notamment concernant les notaires, et au risque de faire hurler certains, j avoue qu il faut indemniser ceux qui sont en place. Cela me semble élémentaire. L état à défini un prix d achat de leurs offices, les a laisses s endetter de manière colossale, ce même état ne peut leur dire que ce que ils ont acquis ne vaut plus rien d un coup de baguette magique sans indemniser. Oui à une reforme juste. (Idem taxis etc etc). Si on veut réformer, il faut s en donner les moyens.

  • Raimu 30
    Raimu 30     

    Taubira peut les rassurer, il n'y a plus de place en prison , et s'ils le souhaitent ils peuvent aller passer 15 jours de vacances en Irak , où tout semble revenu au calme ! Ces gens-là sont pleins de fric gagné on ne sait pas trop comment, et ils en sont encore à la mentalité du 17ème siècle où l'on achetait des charges de ces métiers hyper lucratifs . C'est du même niveau que les Dentistes avec les honoraires libres des prothèses dentaires à 3000 € la dent creuse ! Ils devraient avoir honte et se cacher ! MDR !

  • valentin63
    valentin63     

    Je suis de droite mais j'affirme que ce sont des nantis et qu'avant eux il y a une multitude de gens qui ne gagnent pas le 1/10 eme de ce qu'ils perçoivent, le corporatisme y en a marre. les huissiers se soucient ils des pauvres gens qu'ils saisissent ?
    Les avocats qui vivent sur l'aide juridictionnelle j'en connais qui font que de ça aussi c'est aussi un choix pour certains qu'ils ne veulent pas assumer mais pour la majorité cela démontre aussi leurs compétences limitées, quand on fait du divorce pendant des années à l'aide juridictionnelle c'est comme l'ouvrier qui ne veut pas progresser.
    Réformons et j'espère bien pour une fois que cela ira à terme, j'en ai marre des pleurnichards à 8000€ mensuels

    sclp
    sclp      (réponse à valentin63)

    Ceci dit, il y a aussi des affaires complexes sous aide juridictionnelle, ça n'est pas forcément un indicateur de niveau. Si seulement ils voulaient s'en occuper normalement et sérieusement.

  • sclp
    sclp     

    Lorsque l'état a mis en place l'aide juridictionnelle pour les plus pauvre, ce sont bien les avocats qui ont dans la pratique détourné cet avantage : une fois récupéré l'aide de l'état, la plupart des avocats se défaussés des affaires ou faisaient semblant de s'en occuper. J'ai même eu le cas d'une avocate de Bourgoin demandant "2000€ sinon je ne vais pas plaider au Tribunal" alors que l'aide juridictionnelle était accordée ! Voilà la réalité de terrain !

  • ZUT!
    ZUT!     

    Les frais de notaire sont un abus de langage puisqu'ils sont surtout composés de taxes qui reviennent à l'état et non au notaire. Les frais d'acquisition qu'on appelle "frais de notaire" sont par exemple pour un logement ancien de l'ordre de 7,6 pour cent, 1,9 d'honoraires et 5,9 pour cent de taxes. Vous voyez, c'est éloquent; l'accapareur n'est pas celui que l'on soupçonne et que l'on voudrait nous faire soupçonner...

    valentin63
    valentin63      (réponse à ZUT!)

    Oui et non effectivement l'Etat se sert mais faut aussi se dire que les notaires ne sont pas des gens à plaindre non plus car leur investissement hormis les locaux ne sont pas extraordinaires,

  • sclp
    sclp     

    "l'accès au droit et à la justice pour tous" hypocrisie de ces professions, car cela n'a encore jamais existé dans ce pays !!!

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire