En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Réforme du travail : l’accord à nouveau bloqué au moment de son écriture
 

Alors qu’il avait été négocié et validé par les syndicats et le patronat, l’accord sur la réforme du marché du travail est bloqué, car sa retranscription dans la loi serait différente. Le Medef menace maintenant de ne pas le signer en l’état.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

26 opinions
  • david666
    david666     

    J'entends beaucoup de choses sur cette réforme, mais il faut savoir que pour les intérimaires nous perdons 20% net de notre paie, il est vrai que nous ne sommes pas toujours sur de travailler, mais nous arrivons à travailler régulièrement, et en ce qui me concerne c'est un choix de carrière, comme beaucoup d'autre.
    Le gouvernement nous assure que nous aurons le choix (entre un "CDI" ou garder notre statut au risque de travailler encore moins à cause de l'augmentation de la taxe sur le travail intérimaire)
    Les entreprises aussi aiment les intérimaires,personnel dont on peut se défaire lorsque l'activité diminue, plus de 60% du travail dans ma branche( électricien industriel) se trouve être de l'interim, et reste le meilleur moyen de travailler.
    Pourquoi devrions-nous subir des idées d'autre pays où rappelons-le beaucoup de travailleur sont payés en-dessous du minimum légal, appelé sous-travailleur.
    Cette loi nous dit que c'est pour reconnaître nos compétences, et pour cela on nous suprime nos acquis.
    Dans ce cas, qu'ils nous laisse notre statut actuel avec nos petits avantages et qu'ils aident plutôt ceux qui veulent un CDI.

  • bobob31
    bobob31     

    pour moi,ça ne change rien!il manque plus de 30000 logements en midi pyrénées mais mais je suis coincé à la maison par manque de travail (tout est pris par des entreprises étrangère ayant des charges de 30 à 50 % moins cher que nous, alors, ils peuvent faire tout les accords qu'ils veulent !!! (merci l'europe !!)

  • dfghjk
    dfghjk     

    sur un groupe utile a son époque est certainement encore plus aujourd'hui, vive ACTION DIRECT ....

  • Beatitude
    Beatitude     

    La gauche nous récite sans fin leur catéchisme sur les patrons voyous, sur les licenciements boursiers, ceci ne sera d'aucun secours pour affronter la réalité. On peut regretter les temps anciens, mais c'est ainsi: notre économie est désormais ouverte à tous les vents, même les plus grands groupes, les plus robustes, les plus installés doivent en permanence s'adapter à des marchés en perpétuelle évolution. Ils ont par-dessus tout l'ardente obligation d'être compétitifs et rentables, que cela plaise ou non à la CGT et à Montebourg. Pour avoir maintenu l'essentiel de sa production en France et avoir tant tardé à tailler dans ses coûts, PSA paie aujourd'hui au prix fort son patriotisme. A gauche les idéologues persistent encore à nier l'évidence. Ils se sont mis en tête de détricoter l'accord social signé entre le patronat et les syndicats, introduisant en fin un peu de flexibilité sur le marché de l'emploi. Le gouvernement serait bien inspiré de les museler au plus vite. A défaut, il devra assumer d'autre PSA.

  • CHTI333
    CHTI333     

    DEPUIS 40 ANS ,AU MOINS ,LES SYNDICATS,ONT CESSE DE GRANDIR.

  • SCHMOULS
    SCHMOULS     

    DANS UN SONDAGE NOUS SERIONS DONC A 100 % SATISFAIT

  • fuerza
    fuerza     

    le seul Parisot qui me fasse rire ,c'est celui de Camping Paradis.Dame Parisot doit s'entendre avec les PDG des entreprises publics ,un ptit resto pour négocier ,un ptit coup pour se rincer le gosier(pour éviter la bouche sèche lol).Un exemple :la Poste négocie l'embauche de personnes handicapées mais veile à ce que les handicapées-postiers soient dégagés ,voire même aggraver leur état avec l'accord de syndicats CGT et les autres bien sûr.Alors négociations entre le patronat et les partenaires sociaux ,de la foutaise.Et tout ce petit monde se regarde dans miroir ,sans aucun complexe ,dans leur petit confort et leur compte en Suisse ,gonflé à bloc alors que des ouvriers n'ont plus d'avenir.

  • justemonavis
    justemonavis     

    Si le fond est faussé, ce qui ne serait pas étonnant de la part de ce gouvernement, elle a raison. Si ce n'est que pour la forme, non .
    A mon sens d'ailleurs il y a a mieux à faire pour faire gagner et employés et entreprises , mais nous avons trop d'entreprisophages chez nous . Enfin, c'est mon avis, juste !

  • intrensigent
    intrensigent     

    Si sa bloque,c'est quelle veut nous foutre dans la merde,et la vos mieux pas pour elle,parce que je pense quelle sera la cause d'un renouveau 1968.............

  • Guylain
    Guylain     

    Mademoiselle Parisot voudrait avoir dans les entreprises françaises des salariés kleenex. Les patrons feront se qu'il voudront de leurs employés, suivant leur carnet de commande y a du taf le travail sera fait, le jour où il n'y a pas de boulot les gens resteront chez eux à se lamenter. Comme les temps changent...

Lire la suite des opinions (26)

Votre réponse
Postez un commentaire