En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Raffarin : « Le vote pour la taxe professionnelle n’est pas acquis »

Mis à jour le
Jean-Pierre Raffarin, Sénateur UMP de la Vienne, ancien Premier Ministre
 

A la tête de la fronde UMP contre la réforme de la fiscalité locale, l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin met en garde le gouvernement sur la fin de la taxe professionnelle.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • Momo 13
    Momo 13     

    Je serais curieux de savoir ce que tu es dans la vie.
    1) Si tu veux qu'on embauche, crois-tu qu'il faille taxer l'entreprise en proportion des salaires et salariés ? Drôle d'encouragement non ? D'autant plus que tu rajoutes sur un salaire net, 82% de charges salariales et patronales ! Super encourageant non ?

    2) Comment vont faire les collectivités ? Comme toi, ou moi ou tous les français : en évitant de claquer du fric inconsidéremment dans des projets à la con et des gouffres à fric, en filant des aloocs à ceux qui bossent, ou à nos vieux plutôt qu'aux intégristes polygammes sous les bons conseils des assistantes sociales en tous genres, et crois moi, je sais de quoi je parle !

  • anticon
    anticon     

    Comme sait si bien le faire le roitelet, les PME, PMI, micro entreprise et artisans avec les multi-nationales, groses entreprises et celles du CAC40!
    Pourquoi ne pas faire une différence de taxe entre ces 2 catégories, par exemple, toute entreprise de plus de 15 ou 20 salariés paierait la TP et les autres non ?????

    Mais cela, curieusement, personne n'en parle, sans parler de la manière dont les collectivités locales vont récupérer le manque à gagner.

  • guydeni
    guydeni     

    raffarin pense aux élections régionale pour se faire réelire et son ambition passe avant l'intéret des entreprises

  • guydeni
    guydeni     

    entierement d'accord avec toi ,mais pour te comprendre il faut avoir été chef d'entreprise ,pour les planqués ,les assistés , les fonctionnaire ,etc pour eux c'est du latin

  • theo-mrs
    theo-mrs     

    J'aimerai bien qu'un parlementaire m'invite et m'explique comment se construit la Nation...

    A ce jour, malgré ce que je sais, j'ai la nette impression que la fonction politique décrite par nos anciens (grecs et romains) semble être détournée de sons sens...

    Est-ce une fonction partisane qui valide seulement les projets d'un parti un place ?

    Le parlementaire est-il libre de ses choix ?

    Y-at'il de vrais débats ?

    Amicalement
    theo

  • theo-mrs
    theo-mrs     

    L’Homme politique d’aujourd’hui et le citoyen quémandeur...

    Il serait temps que les parlementaires pensent à la République, la Nation et les citoyens...

    Est-ce que J-P Raffarin sera un Octave Mirbeau, un Clémenceau, un Bonaparte de la Politique ?

    Il est souhaitable que les parlementaires, enfin, agissent et ne soient pas uniquement des valets de chambres d'enregistrement ! (j'ai fait un beau jeu de mots)

    > La Nation est malade de ses politiques (droite et gauche) qui n’agissent plus selon les principes de vertu, probité, ascétisme, l’exemplarité, perfection…

    La fonction politique , est par définition austère : elle ne permet aucune fantaisie ; elle vise l’unique et seul intérêt de la Nation et de ses citoyens…

    Hélas, le politique a pris pour dogme la démagogie et par conséquences : une gestion aléatoire, à la petite semaine, au grès des événements…

    A force de fonctionner ainsi, il est fort possible que le meilleur et le pire des démagogues soit élu.

    > Il faut aussi, admettre que le citoyen est aussi responsable cette situation : il ne fait que quémander des droits et réclamer à l’Etat providence d’intervenir dans toutes les parties de sa vie…

    Les gouvernants ayant bien compris que le citoyen ne veut pas se prendre en charge assumer sa condition : il va édicter des Lois pour l’asservir de plus en plus…

    Le plus étonnant dans ce constat, c’est que le citoyen demande de plus en plus à cet Etat Administratif d’intervenir dans sa vie…
    Masochisme citoyen ?

    Dans les faits, la gestion administrative des élus de la Nation et des citoyens ne fait que supprimer peu à peu toutes les libertés de ce dernier.

    Mais bon, le citoyen, au lieu d’agir, défile et manifeste avec les sempiternels slogans et pancartes (machin t ‘es foutu les français sont dans la rue …)… Et après ?

    Ne serait-il pas temps que les élus et les citoyens reviennent aux valeurs anciennes ?

    Amicalement
    theo

    Je ne pourrais que vous conseiller de lire ou relire « la politique » d’Aristote et "Le prince" de Machiavel.

  • theo-mrs
    theo-mrs     

    QUELQUES CITATIONS sur les impôts et taxes:
    « Un peuple libre n'acquitte que des contributions, un peuple esclave paie des impôts. » (Anonyme, 1789).

    1 - « Il n'y a qu'une seule façon de tuer le capitalisme : des impôts, des impôts et toujours plus d'impôt » (K. Marx).

    2 - « La force des gouvernements est en raison inverse du poids des impôts. » (E. de Girardin).

    3 - « Grâce à la bureaucratie et au socialisme, il n'y aura bientôt que deux partis en France : ceux qui vivent de l'impôt et ceux qui en meurent. » (A. Tournier).

    4 - « Le prélèvement d'impôts au-delà du strict nécessaire constitue un vol légalisé. » (C. Coolidge).

    5 - « Il faut demander plus à l'impôt et moins aux contribuables. » (A. Allais).

    6 - « Les pensées sont exemptes d'impôt. » (W. Camdem).

    7 - « A l'origine Adam et Eve étaient aussi heureux qu'il est possible de l'être quand on n'a ni travail à faire, ni impôt sur le revenu, ni avocat, ni médecin, ni enfant, ni chien. » (W. C. Fields).

    8 - « Le jour est proche où nous n'aurons plus que "l'impôt" sur les os. » (M. Audiard).

    9 - « En ce monde rien n'est certain, à part la mort et les impôts. » (B. Franklin).

    10 - « La plupart des candidats à la présidence incluent souvent dans leurs promesses de réduire les impôts. En d'autres mots, ces candidats essaient d'acheter votre vote avec votre propre argent. » (D. Barry).

    11 - « Pourquoi est-ce qu'en matière d'impôts une légère augmentation vous coûte 500 francs alors qu'une réduction substantielle vous fait gagner 20 balles ? » (D. Bracken).

    12 - « L'excès des impôts conduit à la subversion de la justice, à la détérioration de la morale, à la destruction de la liberté individuelle. » (B. Constant).

    13 - « Réduction d'impôt. Signe avant-coureur qui ne trompe pas et qui vous indique que vous allez traverser une zone électorale. » (J. Mailhot).

    14 - « La France est un pays extrêmement fertile : on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts. » (G. Clemenceau).

    15 - « La réforme fiscale, c'est quand vous promettez de réduire les impôts sur les choses qui étaient taxées depuis longtemps et que vous en créez de nouveaux sur celles qui ne l'étaient pas encore. » (E. Faure).

    16 - « L'abus de l'impôt tue le présent, l'abus du crédit dévore l'avenir. » (G. Humann).

    17 - « On fait les cadeaux avant les élections et on décide les impôts tout de suite après. » (J. Chirac).

    18 - « Un moyen de réduire les impôts serait d'organiser une élection chaque année, car il semble que l'année des élections il n'y ait jamais d'augmentation d'impôts. » (Anonyme).

    19 - « Nous payons des impôts pour rétribuer des fonctionnaires chargés de veiller à ce que nous payions bien nos impôts afin de rétribuer d'autres fonctionnaires. » (Anonyme).

    20 - « Il faut laisser le temps au temps et, par la même occasion, votre froc aux impôts. » (Anonyme).

    21 - « Avec la télévision en couleur, quand le ministre des Finances vient vous assurer que les impôts ne seront pas augmentés, on a au moins la satisfaction de le voir rougir. » (Anonyme).

    ps :j'aime bien rappeler ces citations...

  • theo-mrs
    theo-mrs     

    [Contenu Modéré]

  • tiens donc
    tiens donc     

    OUI MONSIEUR VOUS AVEZ RAISON MAIS CETTE TAXE PROFESSIONNELLE ETAIT ELLE INCLUSE DANS LE PRIX COUTANT A REGLER PAR LA CLIENTELE? TOUT COMME LES AUGMENTATIONS DE CARBURANT SONT REPERCUTEES SUR LA FACTURE DE L'ACHETEUR! EN DEFINITIVE C'EST TOUJOURS LE MEME QUI PAIE ET VOUS EN FAITES PARTIE QUAND VOUS DEVENEZ VOUS MEME CLIENT A QUELQUE TITRE QUE CE SOIT;
    Sur le fon, nous sommes d'accord : finie la taxe professionnelle bonjour les nouvelles taxes! les prix ne varieront pas sauf une bonne excuse pour compenser le manque à gagner de la part de celui ou celle qui voudra tirer bénéfice de ce changement encore "nébuleux".
    Et puis ne nous en faisons pas nos tres chères collectivités locales nous construiront encore des ponts vers nulle part, des ronds points qui aboutiront dans les champs, des stades occupés le samedi matin et le dimanche après midi peut etre et laissés en aire de repos aux étourneaux le reste de la semaine, j'en passe et des pires (MAIS JE NE PARLERAI PAS DES EMPLOIS MUNICIPAUX TRES UTILES LORS DES ELECTIONS).

  • patrcik_nl
    patrcik_nl     

    Raffarin : « L’Etat est irréprochable » du 9 10 2009

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire