En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des détenues travaillant dans un atelier de confection, le 10 septembre 2009 à la prison des femmes de Rennes.
 

La cour d'appel de Paris examine jeudi le cas d'une ex-détenue sanctionnée pour faute dans le cadre de son travail en milieu carcéral, alors que le droit du travail ne s'applique pas en prison.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • sclp
    sclp     

    Il faut savoir que les détenus sont "payés" entre 2 et 3€ de l'heure .... les entreprises en font leurs choux gras !

  • Lu andre
    Lu andre     

    Il suffit de leur facturer le prix d une chambre en pension complète et médicalisé comme au retraité, cela les incitera à travailler et à oublier que personne les a forcé à aller en prison.
    Encore des assistés que taubirat va aider.

Votre réponse
Postez un commentaire