En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des trous béants sont laissés derrière les voleurs de plaques d'égouts.
 

Dans les Pyrénées-Orientales, les plaques d'égouts disparaissent les unes après les autres, dans une série de vols lié à un trafic de métaux qui seraient écoulés en Espagne.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • mirabelle
    mirabelle     

    Biensur les ROMS sont les voleurs de métaux rien de nouveaux il n'y a que nos bobo de gauche pour pensé autrement

  • lillois
    lillois     

    il faut larguer les roms en espagne avec les plaques

  • Chapeaubas
    Chapeaubas     

    a compter du 1er janvier 2014, ces faits de vols ne seront même plus déclarés dans la presse ! on est dans une politique d'intégration, il va falloir que le gvt fasse taire les communes victimes de ce genre de saloperies ! et oui on en est là !

  • Comme ca en passant le retour
    Comme ca en passant le retour     

    bofff c'est pas nouveau...Il fut un temps ou "ils" préféraient les caches des bornes à incendie, mais maintenant qu'elles sont en pvc ou autre composant cela ne les intéresse plus....Par contre au point de vue sécurité les bouches d' égout c'est bien plus dangereux

Votre réponse
Postez un commentaire