En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Dans ce procès surnommé "shitland", les peines les plus lourdes de trois à sept ans ferme ont été assorties de mandats d'arrêt
 

Dans le premier procès consacré à "shitland", un ancien supermarché du cannabis situé dans une cité, le tribunal correctionnel de Créteil a prononcé jeudi des peines allant de douze mois avec sursis à sept ans ferme.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • observateur 67
    observateur 67     

    On aurait dû leurs tirer les oreilles et les priver de dessert, cela aurait été plus efficace!!! Demain je monte mon schitland, vue les peines encourues par rapport au bénéfice à en tirer, en gérant bien mes affaires dans quatre ans je sort au lieu des sept pour bonne conduite ou autre et je vais récupérer mon magot que j'aurais tranquillement préparer dans la banque à Cahuzac, Et puis tant pis si l'argent provient du massacre de jeunes gents provoqué par la drogue, de la destruction de famille, du vol et agression qui auront servi à payer cette même drogue, des retours de finance au profit de groupes terroriste tel que alquaida, et j'en passe et des meilleurs. Vue la peine encourue, trafiquant de drogue (ou plutôt meurtrier), c'est presque l'égale!!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire