En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jean-Claude Mas à l'ouverture de son procès à Marseille, le 17 avril dernier.
 

Le fondateur de la société varoise PIP, Jean-Claude Mas, a "demandé pardon" aux victimes de la tromperie, vendredi, devant le tribunal correctionnel de Marseille, qui juge l'affaire des implants mammaires frauduleux.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Carambar
    Carambar     

    5 ans maximum : il fera que 2 ans ... 800 000 euros le procès ! ___ pauvre France on comprend pourquoi on est en déficit ______ en matière de santé le fric avant tout : médiator amiante sang contaminé etc etc

Votre réponse
Postez un commentaire