En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le débat sur les récidivistes relancé avec l'ouverture du meurtre du rer d
 

PARIS (Reuters) - L'ouverture lundi du procès du meurtrier présumé d'une jeune fille tuée dans le RER relance le débat en France sur la récidive,...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • arretons les angélismes
    arretons les angélismes     

    La prison en France n'est jamais à vie avec les remises de peine et notre justice est défaillante. On euthanasie bien les chiens méchants...Ce type est un monstre!

  • une victime
    une victime     

    Ayant moi même subit des atteintes sexuelles et que la justice ne fais absolument rien je suis pour une ablation des membres sexuels pour que tous ces hommes qui brisent des vies ne puissent plus jamais recommencer...

  • anarch
    anarch     

    J'opterais pour la deuxieme solution: ca eviterait de garder ces dechets de la nature en tole et que le contribuable supporte le cout de leur emprisonnnement.

  • padoue
    padoue     

    Soit l'emprisonnement à vie (réel) soit la piquouse!!!

  • ASSEZ DU LAXISME DE CES JUGES C EST
    ASSEZ DU LAXISME DE CES JUGES C EST     

    Qu'on mette enfin les gens dangereux sous les barreaux! Ces magistrats gauchos mettent des vies en danger, c'est scandaleux. Mes hommages à la famille d'Anne-Lorraine.

  • Law57
    Law57     

    "Thierry Devé-Oglou avait déjà été condamné en février 1996 par la cour d'assises de l'Oise à cinq ans de prison, dont deux avec sursis, pour un viol commis en janvier 1995 dans un RER sous la menace d'un couteau. Il avait été remis en liberté en février 1997"

  • ange bleu
    ange bleu     

    sous un pretexte discutable le conseil constitutionnel avait interdit la demande de Sarkozi qui voulait enfermer les recidivistes auteurs de viols suivis d'assasinats au pretexte que l'enfermement etait basé sur des presomptions et non sur des faits faudrait voir leurs reactions a ces !!! si ca avait leurs filles qui auraient eté violées et assassinées et les pyscho- y sont eux aussi certainement pas tres nets , pour ma part ai jamais mais alors jamais fais confiance a ces gens-la

Votre réponse
Postez un commentaire