En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Nicolas Bonnemaison entouré de ses avocats à son arrivée à la cour d'assises de Pau, mercredi 11 juin, au premier jour de son procès.
 

Du directeur à l'aide-soignante, la cour d'assises de Pau a entendu ce jeudi le personnel hospitalier qui côtoyait le docteur Bonnemaison au moment des faits reprochés à l'urgentiste, sept empoisonnements de patients au prétexte de "souffrances extrêmes".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire