En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Vue prise le 18 juin 2006 de la cité des Larris de Fontenay-sous-Bois, d'où les mis en cause sont originaires. Une vingtaine de jeunes hommes venaient alors d'être mis en examen.
 

Un an après un verdict qui avait suscité l'incompréhension, s'est ouvert le procès en appel de huit hommes, jugés pour des viols collectifs sur deux jeunes femmes, pour des faits remontant à la fin des années 1990. Une seule des deux victimes était présente.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • tassigny
    tassigny     

    J'aime bien l'expression "s'est ouvert à huis clos" !!!

  • RACOL
    RACOL     

    la justice à huis clos est indigne de la République : ça ressemble à du totalitarisme

Votre réponse
Postez un commentaire