En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Procès Alain Penin : "Les acteurs de l'accompagnement social n'ont rien vu"
 

La mort de Natacha Mougel avait relancé le débat sur la lutte contre la récidive et provoqué une vive émotion dans le pays.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • 156156
    156156     

    l'accompagnement social pfff il les ballades comme il veulent et les victimes dans tous ça!!! cette pseudo humanité pour les délinquants est juste une plaie dans ce pays c'est une insulte aux victimes

  • LENNIE1
    LENNIE1     

    Il ne devrait y avoir aucune remise de peine.
    On peut se demander à quoi servent les jurés puisqu'un condamné fait la moitié de sa peine en France. Si on était moins laxiste, cette jeune femme et bien d'autres seraient encore vivantes.

  • olympesdecaunes
    olympesdecaunes     

    sa place est au fond d'un trou à vie! pas besoin de faire des procès pour ça!

  • HGWELLS
    HGWELLS     

    Les psys ont leur place lors d'affaire de la sorte, mais paradoxalement leur compétence peuvent être mis à mal car leur avis peut être mis à controverse lorsque le praticien n'est ni plus ni moins qu'un charlatan et il y en a dans la jungle psychiatrique. Pour les agents sociaux, s'ils servaient à quelque chose ça se saurait, ils n'ont pas le jugement ni le recul nécessaire pour faire face à un cas comme celui là.

  • Kid Charlemagne
    Kid Charlemagne     

    Ces certains que tout notre service jurique est inefficace.
    La justice est loin d'être aveugle surtout depuis qu'elle est politisé et syndicalisé.
    Dans le cas de cette jeune femme c'est encore le juge d'application des peines qui a permis à ceux criminel de sortir.
    Il faudrait une association de victime assez puissante et courageuse pour porter pleinte contre les juges qui libèrent les criminels qui récidivent.

  • president rosko
    president rosko     

    dans certain cas comme celui ci quand on voit la monstruosité du crime il ne devrait pas y avoir d'alternative il doit être condané à perpetuité sans remise de peine,les psy on se demande parfois
    si à force de baigner dans le sordide sont encore capable d'avoir un jugement indépendant ,en clair s'ils ne sont pas aussi atteind que les prévenus!!!

  • loanette
    loanette     

    Pendez le par les c.....

  • Daynight66
    Daynight66     

    Tant qu'on arrêtera pas de demander l'avis de psychiatres dans ce genre d'affaires !! Car les psys "sont des billes" et la psychiatrie n'est pas un domaine qui doit être present dans un tribunal... De plus, a quand la suppression du jeu des remises de peines ?? Quand on est condamné 20 ans on fait 20 ans !! Pas de réduction ne doit être accordé au nom du principe de la seconde chance. Les victimes ELLES n'ont aucune chance d'échapper aux tarés qui récidivent aprés avoir été libérés par un système judiciaire sensé nous protéger. HONTE a Taubira et à ses precedesseurs au Ministère de la Justice qui n'ont jamais durci l'arsenal des peines prévues par le code pénal ! Honte aux magistrats qui par leur laxisme portent aussi une lourde responsabilité dans des drames pareils celui de l'affaire Mougel !

  • le grand dade
    le grand dade     

    et bien ils sont vraiment nuls ! il devait faire 10 ans de prison libéré au bout de 4 ! les juges sont responsables qu'on le veuille ou non ! Le laxisme voila ou ça mène !

  • 109600
    109600     

    Merci Badinter !

Votre réponse
Postez un commentaire