En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le gouvernement veut notamment répondre à la hausse démographique et au haut niveau d'échec à l'université.
 

Depuis l'annonce de l'instauration des "contrats de réussite étudiante" fixant des prérequis pour l'admission à l'université, les différentes organisations syndicales concernées ont témoigné parfois leur approbation, parfois leur mécontentement. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Et maintenant ?
    Et maintenant ?     

    il serait plus simple de rétablir le redoublement dès la seconde.

    Pas au niveau = redoublement.
    Deux redoublements de suite, réorientation vers l'apprentissage.
    Et bien sur, rendre le bac plus difficile (un examen d'entrée à l'université) : du contrôle continue et examens.

    C'est pourtant du bon sens, non ?

    Ca ne couterait rien.
    Et naturellement le niveau monterait d'année en année.

Votre réponse
Postez un commentaire