En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La maternité de Port-Royal à Paris.
 

L'avocate d'une jeune femme, dont le bébé était mort in utero à la maternité de Port-Royal à Paris en 2011, a annoncé lundi le dépôt "dans les jours qui viennent" d'une nouvelle plainte pour "homicide involontaire". BFTMV a recueilli le témoignage de la jeune femme.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • kjus
    kjus     

    J'ai accouché à port-royal en decembre 2011 et ça été une catastrophe. C'est la pire maternité qui existe.
    1 - L'infirmière a raté la perfusion et malgré la douleur que je ressentais elle a osé me dire que je n'ai pas mal, ce sont les contractions qui font que je pense que j'ai mal à la main.Le lendemain je me suis retrouvée avec une main enflée.
    2 - comme le travail durait, la sage-femme n'arrêtait pas de me répeter qu'il ne restait plus que moi pour accoucher et ne voulait pas respecter mon choix de changer de position.
    3 - Au lieu d'une chambre simple suite à ma césarienne, on m'a mise dans une chambre double pour faute de place.
    4 - séjour vécu comme un calvaire avec une dépression en plus. Aucune écoute de la part des aide-soignante, aucun soutien, personnel désagréable et agressif.
    5 - mon bébé a manqué de s'étouffer et malgré mes nombreux bips, personne n'est venue me voir.Pour voir une aide-soignate ou sage-femme, je pouvais attendre 15mns.On est obligée de se débrouiller seule dans cette maternité
    - 6 Pas de nursery pour garder les bébés ou seconder la maman qui vient d'avoir une césarienne.Obligée de se débrouiller avec ce handicap.

    j'en garde un très mauvais souvenir.

  • fqke
    fqke     

    Effectivement, les équipes médicales devraient peut-être se remettre en cause, comme dans beaucoup de domaines malheureusement !

Votre réponse
Postez un commentaire