En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
«Pourquoi ils ne veulent pas nous nourrir à la cantine ?»
 

A Saint-Gratien (Val-d'Oise), une trentaine d'enfants de 5 à 11 ans scolarisés en primaire sont interdits de cantine depuis un an. Motif: ils sont filles et fils de réfugiés. «C'est à l'État de s'en occuper», estime la mairie.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

172 opinions
  • fer
    fer     

    Merci de votre intervention. Une goutte de bon sens parmi tant de commentaires dictés par la haine.
    Je sais bien que si, aux termes de la loi, la scolarité est obligatoire, la cantine, elle, ne l'est pas.
    Mais, justement, ne devrait-elle pas l'être?
    N'est-ce pas là un moment de convivialité qui devrait être incorporé à cette notion un peu abstraite que nous appelons l'apprentissage?
    N'y aurait-il pas moyen de saisir le législateur pour que fussent raboteés de ci de là quelques chapitres du budget dont tout le monde se fiche pour que TOUS les tout petits puissent manger à l'école avec leurs copains?
    Cela leur épargnerait une brimade de plus, un gros chagrin de plus. Qui vient s'ajouter à tant d'autres blessures dont ils n'ont vraiment pas besoin.

  • ...et francais en train de crever..
    ...et francais en train de crever..     

    Selon Bruno Brisbarre, président de la FCPE du département, ce traitement est en effet illégal. « Un enfant n'a pas besoin d'avoir de papiers pour avoir des droits"

    ptain mais il est grave celui la! pourquoi pas n'a aussi :-"pas de papier donc pas de prison en cas de délit" ??

  • fadd
    fadd     

    ceci est bien normal! pourquoi encore engraisser des étranger que l'on n'a pas autorisé à venir chez nous??? moi étant petit si mes parents modeste n'avaient pas payé la cantine c'était systématiquement un refus au bout de 3 jours de non payement de la cantine.

  • YOUEL
    YOUEL     

    Peut-on confirmer ou infirmer, une information délivrée sur une radio concurrente, que les parents exigeaient que la cantine ne délivre qu'une sorte de repas en relation avec la religion de ces enfants.

  • votons FN ?
    votons FN ?     

    aujourd'hui cantine gratuite, et après ?

  • zebre
    zebre     

    Non content d'être hébergés gratuitement, il faut payer la cantine, la scolarité, les soins !
    Ou est le devoir parental de protéger et nourrir ses enfants.
    Pourquoi faut il taper toujours sur les mêmes en cherchant à culpabiliser, n'est il pas du devoir de ses réfugiés de subvenir aux besoins alimentaires de leurs enfants à défaut du reste, toous ces bobos bien pensants ont ils autant d'empathie pour les gamins dont les parents ne peuvent plus payer la cantine???

  • danji
    danji     

    les enfants doivent manger c est un droit ,on tue des enfants en LYbie ce jour tues par des français ,tués par des anglais.sous le pretexe de virer KHADAFFI l ami de Sarkosy.De qui semoque t on????

  • frepeter
    frepeter     

    Vous êtes loin du compte, en un mois l'equivalent en repas pour l'ensemble des 35 enfants durant toutes les annees de leur scolarite et il en restera.
    Ce n'est pas à la commune à prendre en charge ces repas c'est à l'état. Mais comment laisser des enfants sans repas ? ; On jette encore l'opprobe sur une commune et à elle de se debrouiller, c'est facile comme solution.

  • GUY1961
    GUY1961     

    des refugier c est bien des gens qui sont la provisoirement en france le temp que tout aille bien dans leurs pays, ya encore la guerre en russie et en serbie,il en parle pas pourtant au info, par contre si il veulent ce payer leurs cantine pourquoi pas

  • marquis
    marquis     

    Pour info: à St Gratien, les services péri-scolaires (cantine, centre aéré...etc) sont payés par les utilisateurs EN FONCTION DE LEURS REVENUS, grâce au système du quotient familial, preuve que Mme le Maire pratique déjà le social sans besoin de leçons: une famille sans ressource ne paiera que le minimum, soit environ 10 pour 100... les 90 pour cent restants étant payés par les habitants. Alors, quand vous dites "les familles veulent payer"...là, je rigole: OUI, ils veulent payer... 10 % de ce que tout cela coûte réellement !!! Et, d'après vous, qui paie les 90 % restants... ??

Lire la suite des opinions (172)

Votre réponse
Postez un commentaire