En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Pour Bernard Cazeneuve, "il n'y a pas de salafisme anodin"

Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux et le Premier ministre Bernard Cazeneuve, lors de la passation le 6 décembre 2016. (PHOTO D'ILLUSTRATION)
 

Financements, formation des imams: le Premier ministre Bernard Cazeneuve a confié lundi le délicat chantier de "l'islam de France" à son successeur à l'Intérieur Bruno Le Roux ce lundi, en précisant qu'il continuerait à suivre le dossier de près. Le nouveau locataire de Matignon veut lutter contre les "discours sectaires" et la montée du radicalisme.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire