En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pompiers : le comportement "souriant" de la victime
 

Le commandant de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris a annoncé ce lundi la dissolution de l'équipe de gymnastique de l'unité, après la mise en examen de 11 membres de la BSPP, dont certains pour viol en réunion. La victime a également été mise en cause par la défense, pour son comportement "souriant".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • LBH
    LBH     

    comme dans tous corps de métier,il existe des * qui ne sont là que pour avoir l'opportunité d' exercer une domination,un pouvoir qu'ils s'auto administrent au détriment des règles de déontologie les plus élémentaires de la société en général et de leur métier en particulier.Ce qui est hautement regrettable dans cette affaire (en dehors de la sordidité des actes)c'est que la honte va rejaillir également sur ceux qui accomplissent leur travail comme un sacerdoce car il est bien connu que pour certains,un cas devient une généralité que ce soit pour la politique,pour la religion ,la nationalité,la classe sociale ou professionnelle.

  • Lobservateurlyonnais
    Lobservateurlyonnais     

    n'ont probablement jamais quitté les jupes de leur mère pour savoir ce que sont les bizutages des grandes écoles ou de certaines institutions. Ceci dit il est souhaitable que ça change car il y a de véritables pervers qui en profitent pour donner libre cours à leur morbidité constitutionnelle...

  • vaya mierda
    vaya mierda     

    je pensais avoir tout vu lors des bizutage dans les soirées Véto, manquait plus que cette grande "maison"...ça part en sucette

  • afe1960
    afe1960     

    Il est vrai que le bizutage est appliqué dans bon nombre d'écoles et universtés et fait parti des traditions. Tant qu'il est fait de manière bon enfant je n'y vois pas de problème et je l'ai personnellement vécu, mais dans ce cas il y a violences physiques, et là celà devient beaucoup plus grave, accepteriez vous de travailler tous les jours au contact de personnes ayant porté atteinte à votre intégrité physique? Moi pas.

Votre réponse
Postez un commentaire