En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le 36 Quai des Orfèvres, à Paris, en juin 2012.
 

Les faits auraient eu lieu lors d'une soirée arrosée dans les locaux de la PJ.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Jacques de Clermont Ferrand
    Jacques de Clermont Ferrand     

    Si tout cela est vrai alors, les violeurs policiers ou pas doivent être sévèrement condamnés...

  • cytom94
    cytom94     

    Le batiment est truffé de caméras. Alors on verra ce que dit l'enquête. Mais dans cette histoire, il y a un mensonge, grave. Soit les policiers ont violé cette femme, et la condamnation doit être exemplaire. Soit la femme a menti et c'est très grave, et elle doit être lourdement sanctionnée. Dans tous les cas, tous sont des policiers (les hommes et la femme), qui sortent complétement ivres mort d'un bar, se rendent comme ça dans le quai des orfèvres, et déjà c'est inquiétant.

  • CO92
    CO92     

    mais dans quel monde vit on ?

    La punition doit être exemplaire !

Votre réponse
Postez un commentaire