Police : les agents bientôt astreints à des contrôles d'alcool ?

Pour lutter contre le suicide, la direction de la police souhaite instaurer des contrôles d'alcool et de stupéfiants dans les services. Une mesure qui provoque la colère des syndicats.

M. T. avec AFP
Le 20/02/2013 à 18:06
Des contrôles d'alcool et de stupéfiants pourraient être instaurés au sein de la police (photo d'illustration). (zylenia - Flickr - CC)

Bientôt au tour des policiers de souffler dans le ballon ? La direction générale de la police nationale (DGPN) envisage en tout cas sérieusement cette idée, dans un projet d'arrêté qui sera présenté le 27 février.

Pour lutter contre le suicide de ses agents, 36% supérieur au reste de la population selon une étude de l'Inserm, elle projette ainsi d'instaurer un seuil minimum d'alcoolémie à 0,10 mg par litre d'air expiré, comme pour les chauffeurs de bus, et des contrôles inopinés dans les services.

Pour justifier ces mesures, la DGPN rappelle que l'étude de l'Inserm, menée dans le cadre de la prévention au suicide au sein de la police, avait "mis en évidence  le rôle des conduites addictives dans le passage à l'acte". Aussi, des contrôles d'usage de stupéfiants sont également préconisés.

"Stigmatisant vis-à-vis des policiers"

"C'est scandaleux, c'est honteux !", a aussitôt réagi Frédéric Lagache, secrétaire général adjoint du syndicat Alliance. "Une fois de plus, l'administration tente scandaleusement d'échapper à sa responsabilité en expliquant que le suicide serait de la seule responsabilité de l'agent", pointe-t-il.

"On n'est pas contre le fait d'être contrôlé, il est évident qu'on ne peut ni être ivre, ni être drogué en service, a renchéri Nicolas Comte, le secrétaire général adjoint d'Unité-SGP Police. Mais il n'y a pas de problème particulier d'usage de stupéfiants et d'alcool dans la police. C'est stigmatisant vis-à-vis des policiers", a-t-il estimé.

Toute l'actu Société

La question du jour

Etes-vous pour l'instauration d'un forfait aéroport pour les taxis?