En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Plainte des parents d'une adolescente tuée en sortant de l'école
 

Les parents d'une adolescente tuée le 20 juin devant son collège à Florensac (Hérault) par le frère d'une rivale amoureuse ont déposé plainte pour non-assistance à personne en danger, a dit mardi leur avocat.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • gsf-600
    gsf-600     

    Et oui, voilà où mène l'angelisme. Je me rappelle d'un fait divers où un professeur a eu de graves ennuis alors qu'il avait empoigné un élève de sa classe qui l'avait insulté et mettait le souk dans sa classe. Alors vous imaginez bien que saisir fermement un gosse en train d'en tabasser un autre, ils y reflechissent à deux fois de peur que les parents de l'enfant concerné depose plainte. C'est malheureux mais c'est la consequence du sape miniutieux de l'autorité en France. Que ce soit le corps enseignant, la Police, les gendarmes, contrôleurs, surveillants etc etc...

  • habitant de florensac
    habitant de florensac     

    Dans cette tragedie tout le monde se renvoi la balle, les parents accusent le collège qui accuse les autorités locales qui accuse l'état. Il aura fallu attendre le décés d'une fillette de 13 ans pour que les autorités réagissent.

    Lorsque on regarde dans le détail il semble que tout le monde soit à divers degrés coupable, les parents, le collège et les autorités locales. J'ai entendu ce matin le Maire de Florensac s'exprimer sur les ondes de RMC à ce sujet et rejeter la faute sur le gouvernement qui supprime des postes.

    Je trouve trop facile de se dédouaner n'est ce pas le rôle du premier magistat d'une ville ou village de faire régner l'ordre dans sa commune ?

  • brigitte et michel
    brigitte et michel     

    Les enfants sont comme les parents les élèves. A force de jouer à faire le beau et le cacou voilà ce qui arrive , la mort d'un enfant et une famille meurtri à jamais . Meme si le fait de porter plainte ne fera pas revenir leur fille, les parents doivent allez jusqu'au bout .

  • diablodu34
    diablodu34     

    Les adultes ont leur (grosse part de responsabilité). Pour mes enfants 19 et 17 ans, je garde un oeil sur leur facebook avec leur consentement bien sûr. De temps en temps je leur demander de me montrer leur "site". Mais cela découle d'une éducation qu'ils ont reçu depuis tout petit. Ils ont eu des limites suivant leur âge et je lachais les "rênes" quand ils respectaient ma confiance en eux. Je suis même peut être un peu trop enclin au contrôle mais en parlant avec eux je me suis aperçu qu'ils respectent cela car ils ont besoin d'avoir des références et des limites. Maintenant il y a quelques écarts bien sûr mais je suis toujours au courant. Le dialogue est une chose que les parents ne prennent plus le temps de faire. les gosses sont livrés à eux mêmes dés le plus jeune âge et ne connaissent plus de limites. Et on en arrive à voir ce genre d'atrocité. Facebook ne facilite pas la tâche mais il faut avoir un regard dessus et ça si les parents n'ont pas affirmé leur autorité au plus jeune âge, le gamin prendra ça comme un manque de confiance. A partir du moment où la confiance n'est plus, il est trop tard.

  • Kaiiou
    Kaiiou     

    Dans cette histoire, il semble malheureusement qu'on ne puisse exclure la responsabilité des adultes qui étaient au courant du conflis et qui n'ont pas sû (ou pire pas voulu) agir efficacement. En effet, les échanges entre les deux jeunes filles étaient violents, des échanges de coups avaient déjà eu lieu entre elles et des copines, l'une des jeunes filles était, selon sa propre mère, descolarisée depuis un mois... Elle n'a que 13 ans... Sa présence en classe n'est elle pas obligatoire ? Qui s'en est préoccupé ? Qui a tenter de faire une médiation entre elles en présence des responsables légaux ? Bref, des adultes ferment les yeux, laissent faire, n'entendent pas... et le pire des drames arrive... Nos grands enfants réglent leurs comptes entre eux... Voilà ce que ça donne !

  • DroitDansLeMur
    DroitDansLeMur     

    dans cette histoire c'est que les gens qui ont vu la gamine se faire ruer de coup devait faire partie de la marche blanche quelques jours plus tard en criant bien fort leur indignation contre la violence....Trop de bémols sur les violences scolaires. Les politiques et les médias ont l'impression que les gamins dans les cours d'école ont le même profil que le leur quand ils usaient leur culotte sur les bancs. Sauf que c'était il y a 30/40 ans..

  • rienderien
    rienderien     

    les responsables s'en foutent.
    mon fils s'est fait agresser à son collège le lendemain de ce fait.
    le SG m'a appelée 2h après qu'il ait pris un coup de pied dans la tête pour "me prévenir, comme il le fait pour tout incident". j'ai dû insister pour venir récupérer mon fils et m'expliquer avec eux.
    Il a été conseillé à mon fils de ne pas s'approcher des enfants violents, de ne pas leur parler, ni leur répondre sous peine de se voir un jour retrouver la tête sur le trottoir.
    Il a eu des menaces de représailles. A quoi on m’a répondu qu’il n’y avait aucun risque, l’enfant en question ayant été renvoyé !
    (donc sans surveillances, libre d’aller et venir, en dehors de tout contrôle parental et scolaire)
    Voilà leur solution face à la violence scolaire….
    Quant à leur action pendant les faits,elle se résume a avoir regardé les enfants se battre jusqu’à ce que mon fils tombe…et seulement à ce moment là, ils sont intervenus.

Votre réponse
Postez un commentaire