En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Plainte pour harcèlement moral après le suicide d'un médecin du travail
 

STRASBOURG (Reuters) - La famille d'un médecin du travail, qui s'est suicidé en accusant son employeur de l'avoir poussé à cette extrémité, va...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • bisbis
    bisbis     

    Pourquoi tous les suicides en entreprise sont ils obligatoirement imputés aux entreprises, les medias font un gros plan sur France Telecom car le nombre de suicides est important, mais c'est avant tout une tres grande boite et c'est ce qui explique en partie le plus grand nombre de suicide, je dis en partie car je suis tres informé sur les conditions de travail chez FT et je sais que certaines personnes peuvent mal le vivre.
    Recement dans mon entreprise un de mes proche collegue s'est suicidé, il a laissé une lettre qui disculpait l'entreprise car il pensait que son acte aurait pu porter à confusion.

    Je dis simplement que dans des cas de suicides,
    les medias se chargent avant meme une enquette d'orienter notre avis, et c'est humain notre avis va etre de croire que parcque la personne travaillait dans telle entreprise cette derniere en est responsable...

    Les soucis personnels passent souvent avant les soucis professionnels dans ces situations

  • mauvaise fifille
    mauvaise fifille     

    consternant la réaction de gentille fifille !même pas las peine de répondre à ces inepties!

  • jelobr 89
    jelobr 89     

    ...Qui a des stats sur les suicides des médecins du travail ? Et chez les chercheurs d'emploi ?

  • Gentille Fifille
    Gentille Fifille     

    Mon sens du travail : Faire grandir les choses avec la sueur de mon front, être fière de ce que je construis, faire profiter mes enfants du bonheur de se contenter de ce qu'ils ont, améliorer le quotidiens mais pas jusqu'à l'écoeurement, prendre le temps d'avoir du plaisir, attendre si le moment n'est pas encore venu, regarder autour de moi et me dire que c'est beau, être fière de regarder mes mains calleuses.
    Ton sens du travail : Tu veux une maison plus grande, une voiture plus grosse, une télé panoramique avec des chaïnes dans toutes les langues, une piscine qui fait des bulles sans qu'on ait besoin de peter dedans, un téléphone avec des touches qui ne servent à rien, que tes gosses crânent en croulant sous les activités extra scolaire inutiles pour leur faire croire qu'ils ont des dons, rentrer bronzer de vacances avec 2586 photos de palmiers même si tu t'y es fait ch... et que tu as passé ton temps à acheter des merdes que tu revendras au prochain vide grenier de ton bled. Tout ça pour faire croire à tes voisins que t'es plus heureux qu'eux et dorer le blason de ta vanité. Du coup, tu portes des chaînes lourdes sur tes petites épaules tremblantes : Tes gosses obèses sont des abrutis, tu te goinfres d'industriel, t'es toujours en plein régime, tu prends des cachetons pour t'endormir et d'autres pour te réveiller, ton mari te trompe, tes amis te dénigrent, tes parents crèvent tous seuls à la maison de retraite, et tu passes 8 heures par jours dans un boulot de merde avec des collègues décervelés. Mais bon, faut bien que tu paies les crédits... Sinon, en plus, ton banquier va te mettre la pression, il compte sur toi pour son 13ème mois ! Mais t'es persuadé d'avoir réussi ta vie ! Bravo ! Allez va bosser, le devoir t'appelle lol

  • rebroussepoils
    rebroussepoils     

    m'étendre sur ce sujet, mais ce que vous dite
    est consternant, je crois que vous avez pas compris grand chose au monde du travail.

  • orphee13
    orphee13     

    Pensez vous qu'il n'y a que les "femmes de ménage" qui n'ont pas le choix?? Moi j'étais fonctionnaire, pas trop mal payée, j'aimais mon travail mais pas les conditions dans lesquelles je le faisais les dernière années et je n'ai pas eu le choix : j'ai du continuer à avancer et si je ne me suis pas suicidée je me demande encore comment j'ai pu ne pas le faire

  • Gentille Fifille
    Gentille Fifille     

    Comment peut-on en arriver là ? Souffrir et rester sans changer de job... C'est de la lacheté ou quoi ? Et plus en étant médecin ? Il y a quelque chose qui m'échappe ! Quand on est femme de ménage, sans diplômes, qu'on a pas le choix, qu'on a des bouches à nourrir et qu'on torche la crasse des autres dans le froid et l'odeur de m... avec autour des gens qui nous méprise (malgrè le courage et le don de ce soi que demande cette tache !), on pourrait comprendre mais là ??? C'est le monde à l'envers. Non, cette femme devait très certainement avoir d'autres problèmes. c'est comme à France Télécom, pourquoi restent-ils tous si c'est si terrible que ça ? Je pense que le mal être est général (vie sordide, insécurité, crise, sentiment de mépris constant, société de consommation qui nous rendent tous esclaves, stress, pollution, perte des valeurs, nourriture malsaine, les gens sont de plus en plus insignifiant pour les autres, etc...) et on accuse ses employeurs, ça donne de la légitimité à son acte. Ca ressemble à ces extrémistes qui se font "sauter" en étatn persuadés de faire le bien. Le monde ne tourne plus rond !
    Enfin que cette femme soit en paix maintenant. En espérant que sa mort ne soit pas vaine et qu'elle nous fasse réfléchir et grandir.

Votre réponse
Postez un commentaire