En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pour Pisa 2012, 470 000 élèves ont été évalués dans 65 pays. 5 000 élèves, répartis sur 150 à 200 établissements, ont été sondés en France.
 

L'OCDE dévoile ce mardi matin les résultats de PISA, une étude internationale évaluant les performances des élèves de 65 pays. Et Vincent Peillon a prévenu: la France « décroche totalement ».

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

25 opinions
  • VIA IZQUIERDA REGION NORD
    VIA IZQUIERDA REGION NORD     

    , c’est le fondement même de l’école publique, la gratuité, qui est attaquée. Le décret Peillon autorise en effet les municipalités à rendre payant le périscolaire effectué sur les heures « libérées ». Le Ministre confronte les familles à un choix cornélien : soit vous payez, soit votre enfant est dans les rues une heure plus tôt.

    En France, le lien entre école et République, entre école et droits sociaux, est indéfectible. Le Ministre Peillon poursuit dans le domaine scolaire ce que le gouvernement met en œuvre dans le pays avec l’ANI qui substitue le contrat à la loi, comme avec l’acte III de la décentralisation qui désorganise la République.

    Car l’école n’est pas déconnectée du reste de la société. Et le rythme de l’enfant, celui de l’élève, ne peut se concevoir en dehors d’une étroite interaction avec les rythmes sociaux. Les enfants pâtissent d’abord des conditions de vie matérielle de leurs parents. C’est en luttant contre le chômage et la précarité, pour la relocalisation de l’activité, pour la diminution de la distance entre lieu de travail et lieu de domicile, que nous œuvrerons véritablement au bien-être des enfants. Au Parti de gauche, nous défendons une réforme des rythmes scolaires dans le cadre d’une école de la 6e République qui articule école et société, et fixe à l’Education nationale des missions claires – l’instruction, l’émancipation, la qualification - mais aussi les moyens de les atteindre. Dans un premier temps la demi-journée d’enseignement volée aux élèves par Darcos est récupérée. Pour un cursus scolaire de l’entrée à la maternelle à l’entrée au collège il s’agit de près de deux ans d’enseignement perdu ! Ensuite il s’agit de garantir la gratuité réelle de l’école, en faisant par exemple prendre en charge, par l’Etat, le financement des activités culturelles et sportives dans le cadre scolaire. Enfin, l’école de la 6e République donne un enseignement de qualité en recrutant des enseignants formés, protégés par un statut, et suffisamment nombreux. Elle place à leurs côtés des médecins scolaires, des psychologues, des RASED… Tout cela nécessite de rompre avec la logique managériale introduite dans l’éducation nationale par Nicolas Sarkozy et de permettre aux enseignants de retrouver leur liberté pédagogique et d’exercer leur métier dans des conditions optimales pour la réussite et le bien-être des élèves.

  • ANDRE 1951
    ANDRE 1951     

    que les prof se remettre en question eux qui se prennent pour des dieux hautain il parlent aux parents comme a leurs enfants ,malheureusement les reformes dans l'éducation relève du miracle

  • Trincavec
    Trincavec     

    L'éducation nationale n'éduque plus , elle endoctrine au nom de la religion laico-maçonnique . En 66 lorsque j'ai passé le "certoche" il y a eu 100% de réussite dans la classe et tout le monde à trouvé un boulot en apprentissage avant la fin de l'année scolaire . Une autre chose est surprenante , plus il y a d'enseignants et de plus en plus de classes sont fermées , en particulier dans les campagnes .

  • DSKK06
    DSKK06     

    Monsieur le professeur Chriss des Landes, puisque vous semblez au coeur du sujet et dans l'esprit de calmer certaines virulences, pouvez vous nous confirmer si l'information de 900.000 profs pour 1.200.000 élèves ? afin que nous ne restions pas dans l'ignorance arithmétique. Par avance je vous en remercie et je suis sûr que votre chiffre ne pourra plus être contesté sur ce forum

  • VIA IZQUIERDA NORD59
    VIA IZQUIERDA NORD59     

    Quel carnage, la suppression de la carte scolaire. Merci L'Ump

  • Jacques de Clermont Ferrand
    Jacques de Clermont Ferrand     

    L'Education Nationale se vante d'avoir 80% de reçus au bac...Elle doit confondre avec le bac à sable...J'ai honte pour elle...

  • sichri
    sichri     

    Les 2 fléaux de l'enseignement en France : la gauche et l'immigration. L'immigration de ceux qui ne veulent pas s'intégrer ! Car les asiatiques n'ont posé aucun problème et nous les en remercions. La gauche encourage le nivellement par le bas et ne veut pas d'enseignement de qualité pour les meilleurs, sauf quand il s'agit de ses propres enfants qui, pour la plupart ont fait leurs classes dans des écoles privées (école Alsacienne à Paris notamment).

  • ldvinc
    ldvinc     

    L'unique but de l'éducation nationale est non pas de former des élèves performants pour les entreprises....mais des élèves a qui ont fait croire que l'entreprise est négative (voir dernièrement une enquête à ce sujet..),l'éducation nationale apprend à se contenter de peu en fait...paradoxalement les profs veulent beaucoup financièrement pour un nombre d'heures ridicule....il est vrai que certains donnent des cours particuliers également donc aucun intérêt à ce que les élèves soient excellents...

  • balyzi
    balyzi     

    Complètement d'accord avec filoudu66 et en plus ils font semblant de ne rien voir. Lamentable.

  • alice Hoor
    alice Hoor     

    Comment voulez-vous qu'un enfant dont les parents ne parlent pas un mot de Français, puisse suivre à l'école?
    Trop d'immigrés et de sans-papiers qui ne peuvent être éduqués. Un minimum de connaissance du français devrait précéder une autorisation de séjour.

Lire la suite des opinions (25)

Votre réponse
Postez un commentaire