Pétards mortels : l'Alsace s'interroge sur leur interdiction

L'Alsace s'interroge sur une interdiction générale des pétards de Nouvel An, qui ont causé cette année deux décès et plusieurs blessures graves. Une tradition à laquelle la population est pourtant très attachée.

Sophie Hébrard et David Arnold
Le 03/01/2013 à 11:59

Doit-on interdire une tradition populaire, mais extrêmement dangereuse ? En Alsace, on est très attaché à la coutume des pétards du Nouvel An. "J'en ai moi-même acheté à mon fils", avance tout naturellement une mère. Des engins qui ont pourtant fait deux morts et des dizaines de blessés graves cette année dans la région.

Deux morts de trop pour Olivier Bitz, maire-adjoint de Strasbourg. Pour l'élu, plus question de tergiverser : il faut désormais les interdire totalement. "On ne peut plus accepter d'avoir des morts et des dizaines de blessés chaque année dans notre région." Des blessures souvent irréversibles, qui peuvent nécessiter des amputations.

Travailler avec l'Allemagne

Les gros explosifs sont déjà interdits dans la région. Mais de nombreux Alsaciens, jeunes pour la plupart, se fournissent sur Internet et en Allemagne, où la législation est beaucoup plus souple. Pour Fabienne Keller, sénatrice UMP du Bas-Rhin, l'interdiction totale passe donc par "un travail en lien avec nos voisins allemands".

La question du jour

Etes-vous pour l'instauration d'un forfait aéroport pour les taxis?