En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jean-Louis Bianco a "du mal à comprendre qu’on puisse nous soutenir que moins il y a de professeurs, mieux on se porte"
 

Les suppressions de postes dans l'éducation nationale nuisent-elle à la qualité de l'enseignement ? Nos politiques débattent. Donnez votre avis dans ce forum !

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

104 opinions
  • kELVIN 300
    kELVIN 300     

    Il faut plutôt limiter le nombre d'élèves par classe et augmenter le nombre d'ENSEIGNANTS dans les établissements difficiles.Le MAÎTRE est là pour INSTRUIRE;l'éducation est du ressort parental et il y a des lois pour celà. Revenons à l'INSTRUCTION PUBLIQUE de Jules Ferry.

  • samba46
    samba46     

    La PLUS GRANDE ABSURTITE de ce gouvernement.
    Et les antiprofs sur ce blog (et d'autres auparavant) feraient mieux de taire leurs propos stupides, et de ne plus exposer leur igorance et leur niveau si bas de réflexion. Et que dire de leur fierté du mauvais français qu'ils tapent dans leurs messages, et ils critiquent le français de nos jeunes bacheliers!!!

  • aliclaire0
    aliclaire0     

    Je viens de lire tous ces messages, et, contrairement à mes habitudes, je n'ai pas pu m'empêcher de réagir, notamment en répondant à 3 ignorants !!
    Je suis prof, et j'aimerais que ces gens s'assoient 5 minutes et imaginent ce que peut être la vie dans un collège. Ils ont peut-être 1 ou 2 ados à la maison - qu'ils s'imaginent 25 à 30 de ces chers petits réunis dans une salle pour travailler, dans une matière qui ne les passionne pas forcément. Sachez qu'un prof a environ 150 à 250 élèves (selon les matières, et qu'elles soient enseignées 1h/classe ou 5h/classe par semaine), et donc autant de "problèmes potentiels". Heureusement, bon nombre de nos élèves sont heureux d'apprendre, mais malheureusement, "dérangés" par des camarades qui ne sont pas à leur place dans une classe "normale", vu l'étendue de leurs lacunes, qui engendre le plus souvent de gros problèmes de comportement. C'est bon, vous avez visualisé la situation ?? Si vous êtes en manque d'imagination, il vous faudra regarder le prochain reportage télé sur le sujet (la vie dans un collège - ça passe assez souvent) et vous verrez que notre métier n'est pas de tout repos.
    Pour finir, j'aime mon métier (même si certains élèves me rendent parfois dingue), et je ne regrette pas vraiment mon ancien métier de secrétaire bilingue. Enfin, la plupart du temps !!
    Bonne "méditation du sujet" à tous - soyez avec nous, les enseignants de VOS ENFANTS ou petits enfants, plutôt que contre nous, SVP.

  • aliclaire0
    aliclaire0     

    Ne pas confondre "HEURES D'ENSEIGNEMENT", "HEURES DE PRESENCE" et "HEURES DE TRAVAIL" !! Où avez vous vu que les instits "travaillent" 15 ou 16 heures par semaine ??? Votre enfant doit être inscrit dans une école hors-contrat s'il n'a pas plus d'heures de cours que ça !! N'oubliez surtout pas non plus qu'en plus des heures de présence devant élèves, il y a toutes les autres activités du prof : cours à préparer, corrections, toutes les paperasses imposées qui augmentent de façon exponentielle, réunions à répétition, concertation avec les collègues ... et même des choses aussi simples que faires des photocopies !!! Et un prof, lors de ses heures devant élèves, ne boit pas son café, ne papote pas avec ses collègues, ne fait pas ses courses sur le net ... N'oubliez jamais cela, ceux d'entre-vous qui "travaillent" 35h dans un bureau (attention, je ne veux froisser personne, certains employés de bureau travaillent réellement 35 ou 40h par semaine) - je voulais juste que vous vous représentiez un peu ce qui se passe pendant nos "heures de travail".

  • aliclaire0
    aliclaire0     

    Le grand public se rend rarement compte des raisons qui poussent les profs à faire grève : ce n'est généralement plus pour des augmentations de salaire, etc (nous ne sommes plus aussi naïfs) mais pour la qualité de l'enseignement et des conditions d'encadrement des élèves. Par exemple, à la rentrée de septembre (2010 !), les profs débutants n'auront plus de formation, ils seront "jetés dans la fosse aux lions" sans expérience (leur formation se limitera à quelques heures vers la Toussaint et aux "conseils" de leurs collègues donnés pendant le repas à la cantine). Qui en pâtira ? Les élèves, c'est à dire NOS ENFANTS, à nous tous !! Cela devrait inciter tous les parents à manifester dans la rue, et non seulement les profs !! N'oubliez pas que nous ne faisons pas grève par plaisir, et que ces jours non-travaillés ne sont pas payés (contrairement à ce que beaucoup d'entre vous pensent).

  • aliclaire0
    aliclaire0     

    Je viens de finir mon "travail de prof" du dimanche - il est plus de 23h ! Eh oui ! Correction de copies, saisies des notes sur le logiciel de mon collège, tentative de saisie des bulletins (mais le logiciel "dysfonctionne" de temps en temps ...), préparation des cours de demain ...
    Tenez, je vous raconte ma journée de vendredi : levée à 4h30, retour chez moi à 23h30 car accompagnement d'un groupe de 53 élèves de 6e à Jersey ... des élèves qui ne sont d'ailleurs pas les "miens". Passez près de 18h avec des jeunes surexcités à l'idée de prendre le ferry pour la 1e fois, et on en reparlera ! Pour info : d'habitude, je n'enseigne que 3h le vendredi ; je tiens à vous signaler que je ne serai pas payée en "heures sup" pour cette journée de 18h ... cela fait partie de notre "service" !

  • J.P 91
    J.P 91     

    Il serait plus judicieux de supprimer des postes de femmes et hommes politiques que de faire des coupes sombres dans l'éducation et la santé.

  • gtijur
    gtijur     

    le pouvoir souhaite gouverner des ignorants, il supprime des postes de l'enseignement pour garder la maitrise du peuple.
    un idiot dit RAB, je ne me sens pas concerné, je me moque de la société de son capitalisme incensé qui veut tout accaparer, que peut il faire seul, sans le peuple il n'est rien laissons le se casser la figure.

  • Soulan32
    Soulan32     

    S'il y a quelquechose qui mérite ce qualificatif, c'est bien le nombre d'enfants qui entrent en sixième sans savoir lire et écrire correctement.
    Les "Professseurs" des écoles ne sont pourtant pas débordés en travaillant 15 ou 16 heures par semaine 8 mois par an. S'ils étaient consciencieux, la moindre des mesures à prendre serait de travailler davantage en appliquant la règle des 35 heures.

  • T30
    T30     

    Ce n'est pas parce qu'apparemment vous avez des fénéants dans votre famille que tous les enseignants sont comme ça ( encore faut-il que vos dires soient vrais ce que l'on ne peut vérifier.)
    Des incapables, des gens sans conscience professionnelle, il y en a dans absolument tous les corps de métiers sans exception! Est-ce pour autant qu'on doit dire que tout le monde est pareil?
    En tout cas, les enseignants ne travaillent pas pour le salaire et encore moins pour faire fortune mais ça ça vous dépasse bien évidemment...
    Il faut quand même savoir qu'enseignant travaille en moyenne, 42 heures par semaines et que son salaire est calculé sur 10 mois qu'on étale sur 12 ( donc les vacances juillet-août ne sont pas des congés payés!)
    Mais continuons comme ça! A vouloir fairedc des économies immédiates... Le retour dans plusieurs années va coûter beaucoup plus cher à la société mais là encore, vous râlerez sans rien analyser du pourquoi et du comment car tel est sans doute votre façon de faire... un peu de lecture vous ferait du bien. Lisez "Pourqoi sommes-nous Robespirriste ou Robespierre de Mattiez " et vous comprendrez peut-ëtre ce qu'est quelqu'un qui travaille et pense pour la société dans la droiture et l'honnêteté sans rien attendre en retout...

Lire la suite des opinions (104)

Votre réponse
Postez un commentaire