En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Former French president and president of French right-wing opposition party Les Republicains, Nicolas Sarkozy, delivers a speech on stage during the third "Fete de la Violette" (Violet Festival), a political gathering organised by "La Droite Forte" (The Strong Right), a movement of the party, in La Ferte-Imbault, central France, on July 4, 2015. AFP PHOTO / GUILLAUME SOUVANT
 

Le parquet de Paris a requis le 8 juillet un non-lieu dans l'enquête sur les pénalités infligées à Nicolas Sarkozy après l'invalidation de ses comptes de campagne de 2012, mais payées par l'UMP.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • sortilege
    sortilege     

    nos juges INDEPENDANTS n'ont pas de chance avec sarko toujours la même conclusion , enfin l'essentiel est fait salir un peu plus !!!!!!!

  • letitoudu01
    letitoudu01     

    Tout ça pour ça.....

  • ABC90
    ABC90     

    François Molins, 58 ans, était depuis juin 2009 directeur de cabinet du garde des Sceaux, Michèle Alliot-Marie puis Michel Mercier. et nommé procureur de Paris ... ....... normal qu'il plaide pour un non lieu

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    Le Mexique à "El chapo" pour passer entre les maille du filet
    Nous c'est "El enano " dans le même registre

  • treza555
    treza555     

    Encore une affaire qui fait pshitttttttttttttttt.Decidemment la gauche n arrivera pas a eliminer sarkosy.

    ABC90
    ABC90      (réponse à treza555)

    savez vous lire l'article ? "Toutefois, au printemps 2014, les commissaires aux comptes de l'UMP avaient exprimé leurs doutes sur la légitimité du remboursement par l'UMP de l'avance et de la pénalité. Le parti avait alors saisi la justice. En décembre dernier, afin d'apaiser les tensions, Nicolas Sarkozy avait personnellement remboursé
    les 363.615 euros à l'UMP.

    Grnoumpf
    Grnoumpf      (réponse à treza555)

    Sarkozy a déjà été éliminé par les français en 2012 ! Et depuis, 78 % d'entre n'en veut plus.

  • lesemian
    lesemian     

    "au printemps 2014, les commissaires aux comptes de l'UMP avaient exprimé leurs doutes sur la légitimité du remboursement par l'UMP de l'avance et de la pénalité. Le parti avait alors saisi la justice".....
    Pas de pot le Calimero, il est même persécuté par son "propre" parti, feu l'UMP!
    Je comprends mieux l'urgence du changement...Vive "Les Républicains"

  • AMANITES
    AMANITES     

    AMANITES
    Encore de l'argent gaspillé encore une affaire rondement menée quand je pense à ceux qui attendent des années pour avoir leurs procès.......
    C'est a pleurer
    Que les politiques soient jugés comme le simple citoyen et non pas par la haute cour de justice. Ils mettent tous la main dans le pot de confitures ressortent blanc comme neige.
    Pour les prochains verdicts se sera pareil

  • rixid59
    rixid59     

    encore un procureur d'enculer de droite à la botte des mafieux de droite

  • ex Sétois
    ex Sétois     

    étripez vous,dans vos écrits pour soutenir où rejeter Sarkozy.
    De toute façon, qu'ils soient de gauche où bien de droite, 95% de nos hommes politiques nous escroquent.

  • zozo85
    zozo85     

    comme Sarkozy les avait remboursés quand il est arrivé à la présidence Les Républicains vont lui rendre les 353 000 euros.
    Quand l'affaire Bygmalion va se terminer les 18 500 000 payés par l'UMP vont être reportés sur les comptes de campagne donc dépassement de 18 500 000 d'ou amende du même montant.
    Question : qui va payer l'amende?

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire