En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le cardinal Philippe Barbarin, le 14 mars 2013.
 

Alors que des victimes de l'affaire de pédophilie du père Preynat, en région lyonnaise, viennent d'adresser une lettre au pape pour lui demander une audience privée, un nouveau témoignage met en cause un autre prêtre du diocèse de Lyon, le père Jérôme Billioud.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Gaston T
    Gaston T     

    Cette plainte ne concerne plus du tout la pédophilie mais l'éphébophilie puis une relation consentante entre deux adultes. Ce, en admettant que le témoignage soit exact (le doute profite à l'accusé. Le jeun homme était majeur "quelques années plus tard". Du reste, il est étonnant qu'il soit allé dans la chambre d'hôtel d'un prêtre à 16 ans, et plus étonnant encore qu'il récidive avec le même à 19 ans. Largement majeur ! Comment, aussi, dire qu'il lui fallait des années pour "réussir à en parler" ? Et, en parler, comme par hasard, au card Barbarin et, comme par hasard en 2009...
    Désolé, mais ici et maintenant, la victime c'est Philippe Barbarin. C'est lui qu'il convient de défendre. Car lui c'est sous nos yeux que sa vie est mise en péril. Et nous sommes tous responsables de nos prises de position devant ce harcèlement injuste.

  • Gaston T
    Gaston T     


    Je suis d'accord avec l'avocat Souillé. Il est inimaginable de voir des plaignants en faire autant, sans être rappelés à l'ordre pour diffamation, dénonciation calomnieuse, système de bouc émissaire, harcèlement d'un cardinal Barbarin qui était pas en charge à l'époque des faits. La parole de ce plaignant contre celle du cardinal ? Mais, est-ce qu'on fait maintenant les procès sur la place publique où le juge n'aurait plus qu'à entériner la voix, manipulée, du plus grand nombre ?

  • Gaston T
    Gaston T     


    Je suis d'accord avec l'avocat Souillé. Il est inimaginable de voir des plaignants en faire autant, sans être rappelés à l'ordre pour diffamation, dénonciation calomnieuse, système de bouc émissaire, harcèlement d'un cardinal Barbarin qui était pas en charge à l'époque des faits. La parole de ce plaignant contre celle du cardinal ? Mais, est-ce qu'on fait maintenant les procès sur la place publique où le juge n'aurait plus qu'à entériner la voix, manipulée, du plus grand nombre ?

  • crazymad
    crazymad     

    Je suis très étonné de voir l'aisance médiatique de ceux qui demandent la tête de Mgr Barbarin...
    Ne serait-il pas visé pour son engagement dans la Manif pour Tous ?

    truc
    truc      (réponse à crazymad)

    Non
    Ce qui est visé c'est son engagement en
    faveur de prêtres pédophiles

  • Perlimpinpin
    Perlimpinpin      

    Virez tous ces "assassins" d'enfance, honte a barbarin!!

  • xar2035
    xar2035     

    Pffff

Votre réponse
Postez un commentaire