En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Pédophilie dans l’Église : le cardinal Barbarin reconnaît "des erreurs"

Le cardinal Barbarin s'explique sur l'affaire Preynat
 

Dans une interview accordée à nos confrères du Monde, l'archevêque de Lyon a reconnu des "erreurs de gouvernance" lors de l'affaire Preynat. Il dément en revanche avoir couvert le prêtre.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • dano54
    dano54     

    Ah comme il est curieux que tous les anti-cléricaux primaires très rigoureux dans le respect de la laïcité n'acceptent pas le verdict du propcureur de Lyon !
    A l'époque où cette affaire tombe aux mains des média, aucun jour ne passait sans qu'on découvre une soit disant nouvelle affaire couverte par Philippe Barbarin. Où sont-elles ?
    Aucun fait délictueux n'a été commis sous son autorité; Qu'à-t-il couvert ?
    Oui, son attitude était une prise de risque énorme. Le risque que le prêtre concerné récidive et recommence des actes commis vingt ans avant que l'archevèque prenne ces fonctions.
    Mais alors, combien de personnes de notre système politico-judiciaire prennent le risque de récidives qui se sont réellement révélées jusqu'au crime y compris l'assasinat d'enfants ? Marre de tous ceux qui le jugent, qui l'insultent qui le traitent de pédophile, qui sont passibles d'être traînés eux-mêmes devant des tribunaux pour calomnie uniquement parce que c'est bon de se "faire un catholique, mieux encore un cardinal " ?
    On est tous révolté contre les abus sexuels et bien d'autres encore. L'abus médiatique n'est lui jamais jugé !

Votre réponse
Postez un commentaire