En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La ministre de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, lors de la séance de questions au gouvernement, le 24 mars 2015 à l'Assemblée nationale
 

Depuis la révélation de l'affaire de viols présumés en Isère, le ministère a appris les possibles condamnations passées de plusieurs enseignants pour des affaires de pédophilie. Elle a lancé plusieurs procédures de vérification urgentes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • pistache33
    pistache33     

    j'ai été stupéfaite d'entendre ce matin par une personne que les enseignants ne passaient pas de visite médicales, mais quelle honte. Pourquoi ??? à part l'aspect dit "financier" donnez nous une réponse et vite.

  • Grincheux
    Grincheux     

    la chasse aux pédophiles est ouverte .....

  • pierrot14
    pierrot14     

    Comme quoi de dire que ce n'était que dans les établissements privés, surtout cathos, n'est plus exact !!! Le public s'affirme en force !!!!

  • carabi
    carabi     

    Les bénévoles (ou autres) qui interviennent dans les écoles sont-ils tous tenus de fournir un extrait de casier judiciaire ?

  • ArthurH
    ArthurH     

    Parents, portez plainte contre l'Etat français qui est l'employeur donc responsable, par son inaction, de cette situation.

  • Facebook-1119357508091421
    Facebook-1119357508091421     

    Stupéfait ! C'est le moins que je puisse en dire au regard de ces agressions qui ont eu lieu tout de même dans une institution de la république, mais au-delà ce qui me choque encore plus, c'est l'hypocrisie du gouvernement, l'hypocrisie de la justice et du rectorat qui se couvre les uns les autres parce que mes enfants ont été victimes de maltraitance durant de longues années sans que personne ne s'en émeuve, sans que personne ne fasse quoi que ce soit alors que ce sont des faits avérés et ce que mes enfants ont vécu cela pourraient bien défrayer la chronique mais pour ça il faudrait que l'on ait le courage de bien vouloir entendre.

Votre réponse
Postez un commentaire