En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le bureau du casier national judiciaire, à Nantes (photo prise en 2005).
 

L'Education nationale a soumis un décret jeudi au Conseil d'Etat pour pouvoir contrôler l'ensemble des casiers judiciaires des agents publics travaillant avec des mineurs. Actuellement, ils ne sont contrôlés qu'à l'embauche.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • sortilege
    sortilege     

    ça changera quoi ? vous ne pouvez pas les virer alors !!!!!! le travail doit être fait à l'embauche et licenciement automatique en cas de problème de ce genre !!!!!

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Situation actuelle : la justice est censée communiquer les dossiers à l'état pour que ce dernier les traite.
    Ca ne fonctionne pas.
    Donc du coup "pour améliorer la communication entre les services" l'administration de l'éducation nationale qui aurait dû traiter les dossier mais ne l'a pas fait va espionner les fichiers ... de la police après que la justice qui aurait dû communiquer les pièces mais ne l'a pas fait ait terminé de faire ce qu'elle a à faire et qu'en général elle fait mal.

    Tout ça pour que les mêmes fonctionnaires qui n'ont pas fait leur travail à l'origine se retrouvent avec les mêmes infos qu'ils ne traiteront pas plus qu'avant.

    Oui c'est bien une question de communication, mais pas parce que c'est "une amélioration de la communication" (on en est loin !), simplement parce que c'est un "coup de communication".

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Autoriser un service à espionner un autre c'est le contraire de la communication.

  • librepenseur
    librepenseur     

    Ils aurons de sacré surprises, comme ils en ont eu en Angleterre lorsqu'ils ont commance a faire ca sérieusement. Et c'est allé tres loin, politiciens, artistes, personnalités de la télé etc.

  • bernadete
    bernadete     

    Une remise à plat nécessaire, pas seulement pour la pédophilie, souvenez qu'après les attentats, on a découvert que les frères Belhoucine avaiient travaillé au contact des enfants à la mairie d'Aulnay-sous-Bois, comme animateur jeunesse, on ne préfère pas y penser, mais ça ne fait pas avancer.

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à bernadete)

    Et alors ?
    Il n'est pas question de savoir ce qu'ils feront dans l'avenir après avoir travaillé avec des enfants, mais ce qu'ils ont fait dans le passé avant ou pendant qu'ils travaillent avec des enfants.

    iamagic
    iamagic      (réponse à bernadete)

    Eh! Oui mais là NB n'en parle pas de ceux qui se chargent de radicaliser les enfants dont ils ont charge. Sujet encore plus tabou, semble-t-il!!!

    iamagic
    iamagic      (réponse à iamagic)

    mais là NVB n'en parle pas...

  • iamagic
    iamagic     

    Etrange qu'on revienne là-dessus car je pense avoir fourni un extrait de casier judiciaire qd je suis rentré dans l' éducation nationale.

  • Mecdunord
    Mecdunord     

    Ah quand même...
    Ca veut dire qu'avant, n'importe qui pouvait prétendre à rentrer dans l'enseignement...
    C'est rassurant!!!!!!!!!!

    iamagic
    iamagic      (réponse à Mecdunord)

    Pas de mon temps!! De même pour être moniteur de colonie de vacances, mais ça remonte à loin! Donc entre-temps le laxisme s'est installé! On en a les résultats maintenant!

    lacontesse
    lacontesse      (réponse à iamagic)

    C'est la génération que tu as instruit qui déconne. Tu as mal fait ton job. Tu a faillis. On va te sucrer ta retraite!

    Mecdunord
    Mecdunord      (réponse à iamagic)

    On ne peut pas recruter 60000 personnes comme ça...Si en plus il faut qu'ils soient honnêtes et sans casier judiciaire...
    Mais effectivement, autre temps, autres mœurs...

Votre réponse
Postez un commentaire