En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le patron de la gendarmerie nie l'existence d'un fichier de roms
 

PARIS (Reuters) - Le supposé fichier de Roms et de gens du voyage visé par une plainte pénale de trois associations en France n'existe pas mais la...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • pas d'accord
    pas d'accord     

    c'est exactement comme cela que travaillent les unité élémentaires, mais il y a un hic ignoré de la base. De 1978 à 2009, la gendarmerie est devenu un électron libre qui ne rendait plus beaucoup de comptes. Avant elle était rattachée au ministère de la guerre, direction de la cavalerie qui comprenait les sous-directions : cavalerie lourde, cavalerie légère blindée et gendarmerie. Ensuite elle fut rattachée à la Justice Militaire et était un Service commun au même titre que le Service de Santé des Armées, le Service des Essences des Armées. En 1978 elle est devenue totalement autonome. Ne que partiellement des comptes aux Armées au prétexte qu'elle travaillait pour l'Intérieur et à l'Intérieur au prétexte qu'elle était militaire. Les militaires des brigades territoriales ne savaient même pas que pour la conduite de leurs propres véhicules de brigade ils étaient sous les ordres de l'officier de circulation (généralement de l'Arme du Train) placé spécialement à cet effet aux ordres du délégué militaire départemental. Furent créées un tas d'usines à gaz au détriment des effectifs des unités de terrain. Au point qu'un vocable disparu en 1944 revint à la mode : "zone de compétence exclusive gendarmerie", ce terme est totalement illégal. C'est ainsi que les gendarmes désignaient les camps dont ils avaient la garde. Il faut avouer que d'entendre cela fut un grand choc pour les anciens, réveillant en eux une triste période. On se garde bien de rappeler que les commandant de brigade de gendarmerie ne sont devenus officiers de police judiciaire qu'en 1942 et les gendarmes OPJ en 1943. Sur LCP, j'ai regardé intégralement l'exposé du général et les questions de la première intervenante. Se justifiant maladroitement, le général a bien reconnu l'existence de fichiers, et même d'autres auquels personne ne s'attendait. A vouloir manger le gâteaux toute seule, en passant au dessus des douanes, du fisc, des préfectures et de la police, la gendarmerie a créé des arcanes en s'engouffrant dans les lacunes créées par une multitudes de textes en majorités incompréhensibles ou inapliquables ; particularité bien française. Pour sa défense, malgré qu'elle a créé et exploité des fichiers illégaux connus d'elle seule, ses personnels de terrain sont généralement très motivés et intègres, pourvu qu'on les emploie avec respect. Le vrai responsable de ces errements est l'Etat.

  • pinpin48
    pinpin48     

    quoi les gendarmes ont des cerveaux ??
    C'est un non sens !

  • JRN9
    JRN9     

    alors toussent des menteurs sarko woerth le procureur le premier ministre et c est ministres maintenant les gendarmes !!!!MAIS OU ONT VAS !!!!!!!!! VIVEMENT 2012!!!!!!!!!!!!!

  • Gentille Fifille
    Gentille Fifille     

    Ca ne m'aurait pas dérangé que des délinquants soient fichés du moment que c'est utile à notre protection et à leur arrestation. Pourquoi prendre des pincettes avec des voyous ? Ils en prennent eux quand ils commètent des larcins ?

  • cantonnier
    cantonnier     

    Nous sommes tous "en fichés", il faut bien touche toton RMI tata RSA les ALLOCS le CHOMAGE pendant que les autres bossent et après ça on pleure pour la retraite...........
    A+

  • Touseg Ru
    Touseg Ru     

    A part le Saint Esprit qui avait de multiples dons, le commun des mortels pour exercer la police judiciaire doit s'appuyer sur une documentation. Cette documentation est pour l'essentiel constituée par la mémoire des modes opératoires mis en oeuvre pour la commission des infractions et les identités complètes de leurs auteurs dans la mesure où ils ont été interpellés, qu'il s'agisse de MENS ou non.
    Ce qui est valable en matière judiciaire est transposable dans tous les domaines, à moins qu'il ne faille réinventer le fil à couper le beurre chaque fois que le besoin s'en fait sentir.

  • dugenou
    dugenou     

    ah bon et bien si un jour vous avez un problème que je l'ai eu et que vous allez porter plainte la vous allez voir ce que ce monsieur n'appelle pas un fichier,quand vous décrivez votre voleur ou agresseur on vous sort les photos par communauté,

  • tonk
    tonk     

    Exact ! totalement d'accord avec vous. source : mon job

  • jelobr 89
    jelobr 89     

    MAIS QUI A PU CROIRE LE CONTRAIRE ?

  • mouaa..
    mouaa..     

    il manquerait plus que çà ,que les Roms soient pas fichés ! nous sommes tous fichés à partir ou l'on a rien à se reprocher il est ou le problème ?

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire