En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Passages à niveau : plus de prévention et de répression

Mis à jour le
Après le drame d'Allinges, qui avait coûté la vie à 7 collégiens, Dominique Bussereau a voulu frapper fort en supprimant les passages à niveau dangereux.
 

Après le drame d’Allinges, Dominique Bussereau a annoncé la suppression des passages à niveau dangereux et des mesures pour en améliorer la sécurité.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • enpétard
    enpétard     

    Le pont SNCF de la D303 entre la N12 sens Paris province est la commune d'Abondant n'est plus accessible. ventilation du traffic sur d'autres communes via des passages à niveaux.
    est ce responsable ?

  • lelavandou
    lelavandou     

    Comme à chaque fois, l'Etat nous propose des mauvaises solutions à un vrai probléme.
    Plutôt que d'engager de couteux travaux pourquoi ne pas mettre en place des choses de bon sens :
    - le retour des gardes barrières dans tous les endroits dangereux, emplois réservés au personnes de plus de 50 ans qui pourraient trouver là un complément de travail pour ceux à qui ils manquent des trimestres pour leur retraite.
    Un homme dooté d'un sifflet et d'un baudrier même employé 24 heures sur 24 coutera toujours moins cher que 5 à 6 millions d'euros de travaux
    - des caméras et des ralentisseurs aux abords des passages,
    - des éclairages comme en ville car souvent à la campagne, le passe est invisible car il est parfois en courbe
    - des barrières situées bien plus en amont et non pas juste au niveau de la ligne ce qui laissera du temps pour freiner pour ceux qui passeraient en force
    - une liaison téléphonique comme les bornes qui existent le long des autoroutes pour prévenir les secours
    - bref, beaucoup d'idées pour beaucoup moins d'argent pour des travaux qui dans dix ans, j'en fais le pari ne seront pas terminés.
    Cela fait trente ans que la SNCF puis ensuite dix ans que RFF promettent de faire ces travaux et ils le font à compte goutte
    Décidons une bonne fois pour toute que c'est RFF le seul et unique ^maître d'ouvrage et arrêtons de nous chamailler entre élus locaux, départementaux, régionaux entre reponsables de la SNF et de RFF pour savoir qui doit faire quoi et pour quel coût !

Votre réponse
Postez un commentaire