En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un homme a été tué par un policier lors de son interpellation dans le Pas-de-Calais (Photo d'illustration)
 

Un homme a été tué par un policier lors de son interpellation à Montigny-en-Gohelle, dans le Pas-de-Calais.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

33 opinions
  • BenVoyons
    BenVoyons     

    YESSSSSS..... Un de moins !

  • Dany75
    Dany75     

    pourquoi on ne vois rien sur ce sujet a la télé ? est-ce que le gouvernement ne veut pas que la population sache ce qui ce passe près de chez eux ? on le sait tous ce qui se passe dans nos rue, arrêtez de vous voiler la face au gouvernement

  • Claudia Bauvin
    Claudia Bauvin     

    quand on se promène avec des ciseaux sur soi, ce n'est pas pour recoudre un pantalon dans la rue: l'intention y était, heureusement le policier est en vie. Légitime défense, point final.

  • Papichou
    Papichou     

    EXCELLENT

  • Papichou
    Papichou     

    Une ordure de moins : excellent.

  • Toa Thien
    Toa Thien     

    @kayscarpetta, bonjour, tout à fait exact mais quand un délinquant notoire est "logé", on ne va pas attendre pendant huit jours pour qu'il s'évapore dans la nature ou prenne l'avion pour rentrer chez lui, comme récemment pour un autre cas de fuyard.

  • kayscarpetta
    kayscarpetta     

    La jurisprudence admet la durée de l'enquête de flagrance( depuis la constatation de l'infraction jusqu'au changement de cadre juridique de l'enquête)à huit jours, pour peu qu'un acte de procédure quotidien soit authentifié durant cette période.

  • Toa Thien
    Toa Thien     

    Une bonne idée, relire l'article 53 du CPP (code de procédure pénale et non code pénal) pour voir que les policiers étaient manifestement dans les conditions de la flagrance ce qui explique leur action rapide

  • leane
    leane     

    Bon, un voyou de moins, c'est déjà ça. Toutefois, après la réaction des crs lors de la manif anti mariage homo, où ils ont balancé des gaz lacrymo sur des bambins, je ne dirai rien à propos du policier blessé. Simplement qu'il n'avait pas un enfant en face de lui, c'est pourquoi il s'est pris des coups de ciseaux. La tache est de toute évidence plus difficile...

  • kayscarpetta
    kayscarpetta     

    Bravo pour les blagues d'hano !...Elles sont tellement comiques parce qu'absolument absurdes...
    Une situation aussi complexe ne s'analyse pas en cinq lignes aussi docte que soit leur auteur !
    Lorsqu'un gilet pare-balle arrêtera les coups d'estoc d'une arme blanche, il faudra prévenir les services de l'équipement du ministère de l'intétrieur ! Ils s'en doteront sûrement ! Encore bravo le clown !

Lire la suite des opinions (33)

Votre réponse
Postez un commentaire