En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
brasserie, Barbès, Paris
 

Symbole de la mutation de ce quartier populaire et cosmopolite de Paris, une brasserie branchée sur quatre niveaux ouvre jeudi ses portes à Barbès. Ce café-restaurant se situe en bordure d'une des prétendues "no go zones", montrées du doigt par Fox News lors des attentats de Paris en janvier, avant que la chaîne américaine ne retire ses propos et présente ses excuses à l’antenne.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Que la Municipalité s'occupe de virer définitivement les dealeurs squatteurs des rues de Barbès avant de se gausser d'ouvrir un commerce alors que la zone n'est même pas sécurisée.

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Génial comme si cette zone n'était pas assez bruyante et sur-fréquentée entre 11h00 et 20-21h, maintenant ça sera tous les jours de 8h00 à 2h00 du matin, 7 jours par semaine... avec le risque de devoir se coltiner des naufragés du dernier métro.
    Ça va devenir un Pigalle/Place de Clichy bis la nuit alors que c'était déjà invivable la journée et qu'on avait au moins le plaisir de voir le soir arriver en sachant qu'on allait enfin pouvoir respirer !
    Ben non alors que policièrement la zone n'est toujours pas sécurisée, normalisée, (suffit de voir sur toutes les photos et images de reportages sur ce sujet, le nombre de dealers agglutinés devant ce commerce) on nous impose ce truc.
    À un endroit surfréquenté et où la Police galère à faire respecter les lois, on rajoute encore une source de nuisance et de conflit, bon c'est toujours mieux qu'un KFC ou une salle de concerts.
    Mais bon sang qui sont ces gens qui votent pour les autres et décident à la place des autres en racontant que tout le monde a été consulté et que tous les riverains sont contents ou ont voté pour ?
    Après quelques agressions et une baisse de fréquentation qui rendra l'exploitation de cette brasserie catastrophique, je ne lui donne pas 6 mois avant de déposer le bilan.

Votre réponse
Postez un commentaire