En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

"Au bout du boulot", quelques centaines de conseillers des services pénitentiaires d'insertion et de probation (SPIP), une profession clé dans la lutte contre la récidive, ont manifesté ce mardi à Paris contre le manque de moyens et le "mépris" de leur administration.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • iamagic
    iamagic     

    Y a combien de mécontents en France en ce moment??? Police, personnels pénitentiaires, chauffeurs de taxis, agriculteurs, etc....J'en oublie certainement: médecins, infirmières!!

  • dany-tou
    dany-tou     

    Justice bancale : depuis 2012 ça devait être " le changement , c'est maintenant" si mes souvenirs sont bons ...Alors Hollande , au lieu de distribuer des enveloppes à tout va et sans discernement , pensez à la justice en priorité !

Votre réponse
Postez un commentaire