En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

PARIS (Reuters) - L'université Paris-Dauphine, qui fait partie des 300 premières universités de recherche du classement de Shanghai 2011, a décidé...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • smartiz
    smartiz     

    j'ai été comme toi! je suis entré dans une ecole, ou le bizutage, etait monnaie courante, et le jour, ou cela c'est presanté, le premier, qui a voulu me" passer au gabarit" je l'ai assommé net! il a rien vu venir!et comme je faisais parti de l'equipe de rugby, personne a bougé!...depuis nous somme les meilleurs amis du monde.j'ai appliqué le principe de precaution, bien avant l'heure.

  • Barney
    Barney     

    des étudiants qui se comportent pas mieux que des légionnaires en permission et dire qu'ils sont sensés être la future élite du pays ! Bien sûr tous les bizutages ne prennent pas cette forme de sadisme collectif, mais on remarquera que plus l'école est prestigieuse plus ça va loin dans la connerie avec souvent l'accord tacite de la direction.

  • Lieut
    Lieut     

    Difficile à éradiquer , la preuve , chaque année ça revient . Tous ceux qui ont fait des études y sont passés de façon plus ou moins sévère suivant les endroits . Je l'ai été moi aussi , il y a malheureusement pas mal de temps et ce n'est pas un si mauvais souvenir . Je me rappelle que j'ai dit au gars qui me tenait par le cou et qui voulait que je finisse la bouteille "cul sec" : "Je vais la finir mais quand on ne sera que tout les deux , c'est toi qui la boiras en entier " . Je n'ai pas eu à le faire , c'est vrai que quand on fait 1,89 et 80kg , ça aide , mais je ne suis pas en train d'excuser le bizutage , c'est sans intérêt et il pourrait être remplacé par des choses plus intelligentes .

  • MontBoron06
    MontBoron06     

    TOUT LE MONDE SAIT QUE LE BIZUTAGE FAIT ENCORE DES RAVAGES DANS TOUTES CES PRETENDUES GRANDES ECOLES ou les dirigeants font preuve d'une incroyable myopie selective pour ne pas dire chronique! Une sale mentalites bien de chez nous! Il faut toujours rabasser, humilier et ridiculiser pour dominer! Les lois sont faites pour proteger les chiens, celles la sont respectees! Celles qui sont censees proteger les plus faibles etudiants ainsi que les plus vulnerables sont toujours deliberement ignorees, bafouees et pietinees par tous ces directeurs et recteurs de camps de deshumanisation! Il est temps que cela cesse definitivement! A quand une vraie enquette transparente et impartiale sur le bizutage dans ces petites ecoles qui n'ont de grandes que leur bassesse execrable! Qui peut encore tolerer des pratiques aussi retrogrades en 2011? Au rayon de l'hypocrisie, la france detient la palme d'or! Comment est-ce encore possible alors que Segolene Royal avait courageusement denonce la pratique et fait voter une loi a ce sujet? Que le recteur de Paris - Dauphine s'explique. Comment peut-il pretendre ignorer les pratiques de la JAPAD ici incrimee, pourtant organisatrice du "prestigieux" Gala Dauphine ainsi que des Weekend de desintegration selon le journal Le Monde? Pour une fois on peut sincerement remercier les medias d'avoir su mettre a nu ces pratiques d'un autre age, dans les hautes spheres de l'elitisme archaique qui ronge notre pays!

  • rage91
    rage91     

    Chaque année çà recommence ! Si les directeurs d'établissement avaient pris les mesures nécessaires pour supprimer ces dérives, nous n'en serions pas là !
    Le droit à la dignité humaine de tous doit passer avant la tranquilité personnelle de quelques uns...

  • Cath07
    Cath07     

    "Le pratique du bizutage est théoriquement interdite en France depuis une loi du 17 juin 1998 portée par la socialiste Ségolène Royal, alors ministre déléguée à l'Enseignement scolaire, mais ces journées et soirées d'intégration se poursuivent dans certaines grandes écoles et universités."
    Et c'est une bêtise... Comme d'habitude en France, si une minorité déconne on interdit la pratique pour tous. Des bizutages il y en avait une majorité de sympas, et les écoles où c'était choquant étaient connues (et le pratique tjs de manière tjs aussi immonde...). Trop dur de sanctionner ceux qui fautent, autant interdire pour tout le monde. En l'occurrence j'espère que le coupable sera lourdement puni, mais ceci n'a rien à voir avec un bizutage...

  • libertadd
    libertadd     

    Quand l'arbitraire de la hiérachie de la communauté veut s'imposer sur les consciences individuelles. L'esprit de corps plus fort que la conviction des esprits. L'anti laicité à l'oeuvre. Dissolution de toutes ces "confréries" de cons, qui on un pouvoir injuste et contraire à celui de la république. Francs macons et autres confréries avec la bonne blague de l'utilité publique qui minent la république doivent SORTIR.

Votre réponse
Postez un commentaire