En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Paris appelle bucarest et sofia à ne pas se défausser concernant leurs communautés roms
 

PARIS (Reuters) - Le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes a appelé la Roumanie et la Bulgarie à prendre leurs responsabilités vis-à-vis de...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

21 opinions
  • Action44
    Action44     

    C'était évident que nous aurions des problèmes. Il y a 3 Europes : l'Europe du nord, l'Europe du Sud et l'Europe de l'Est. Déjà dans les années 20 on sait que les Roumains et les Bulgares + tous les pays de l'est qui ont été intégrés (sans notre avis) en dernier lieu n'avaient rien à manger chez eux !..Que ceux qui ont fait cette erreur à l'UE en portent la responsabilité. Même si on les renvoie chez eux (en payant 300 Euros) avec nos impôts, cela ne règle pas le problème. Il y en a 30000 par an qui reviennent ! C'est à tous les représentants et Présidents de l'UE de régler ce problème, ainsi qu'à leurs dirigeants de ne pas se défausser de ce problème. La chute de Tchautcheskou en 1989 n'a rien changé. L'argent a servi a construire à ce dictateur des palaces et à laisser le peuple crever de faim sous ses yeux. Ce n'est pas à nous, peuple de France de subir cette situation d'avoir à accueillir toute la misère du monde !

  • Lyocal
    Lyocal     

    Le Parti communiste stalinien et la CGT pratiquent depuis les années 1970 une politique chauvine de restriction de l’immigration et prétendent lutter contre le chômage par le protectionnisme national, dans le but de renforcer le capitalisme français. En 1970, ils avaient lancé la campagne « Acheter français et produire français ». En 1979, le PC avait adopté une politique d’arrêt de l’immigration. Au lieu de mobiliser la classe ouvrière pour la défense des droits de tous les travailleurs, ils avaient fait alliance avec les employeurs contre les entreprises étrangères et leurs salariés.

    En 1980, il y avait eu la tristement célèbre affaire des « bulldozers de Vitry » où un maire stalinien de Vitry avait fait raser un foyer de travailleurs immigrés implanté dans sa commune. Il s’était justifié en invoquant la présence en surnombre, avec les problèmes que cela pose, de travailleurs immigrés sur les seules municipalités dirigées par le PCF.

    L’adoption par la gauche française d’une politique de restriction de l’immigration, accompagnée par l’inévitable appareil policier répressif que cette politique requiert, avait pendant un long moment contraint les sans-papiers à se tourner vers une tactique d’occupations d’églises et d’appels au clergé et au rôle traditionnel de ces édifices religieux comme sanctuaires. Le souvenir est encore très vif dans les mémoires de CRS, le 22 août 1996, armés de haches, en train de fracasser les portes de l’église St Bernard à Paris pour en expulser les immigrés qui s’y étaient réfugiés. Il y avait dans l’église des femmes enceintes, des bébés et des enfants. Les CRS avaient été envoyés par le premier ministre gaulliste de l’époque, Alain Juppé. L’indignation ressentie par des millions de Français avait contribué à la défaite des gaullistes lors des élections législatives de 1997.

    Le mouvement actuel des sans-papiers se tourne vers la classe ouvrière française. La déclaration de CSP 75, basée sur des principes de classes, publiée le 15 mai, avertit que la suppression des droits démocratiques des immigrés représente une menace sur les droits de tous les travailleurs.

    Le fait que la préfecture a accordé des titres de séjour, dont beaucoup de très courte durée, à une poignée seulement de sans-papiers dont les employeurs avaient signifié qu’ils en avaient besoin, est présenté par la CGT comme une énorme victoire.

    Cette position est reprise par Rouge, la publication hebdomadaire de la LCR, du 9 mai qui déclare que « la série de grèves avec occupations, débutée le 15 avril par plusieurs centaines de travailleurs sans papiers, a ouvert une magnifique brèche dans la politique de Sarkozy et du ministre de l’Identité nationale, Brice Hortefeux. L’engagement du mouvement syndical, notamment de la CGT, est un fait majeur. »

    Rouge vole au secours des bureaucrates de la CGT et attaque la « dommageable occupation de la Bourse du travail de Paris par la coordination 75 » l’accusant d’être responsable du « poison de la division. »

    Une déclaration publiée par la LCR sur son site et intitulée « Mouvement des sans-papiers : Une prise de position de la LCR » implique que l’action de la Coordination 75 vient en aide au gouvernement : « Le gouvernement a peut-être trouvé le moyen par lequel il souhaite diviser et neutraliser le mouvement en cours des travailleurs sans-papiers. »

    La LCR ne démasque ni ne critique l’abandon par la CGT de la solidarité élémentaire entre travailleurs et de la défense des droits démocratiques et elle agit comme couverture pour la bureaucratie syndicale. Ceci révèle au grand jour que les airs que se donne la LCR, qui se présente en principal ennemi du racisme et défenseur des sans-papiers, ne sont que tromperie. Comme dans tout autre domaine, que ce soit la défense des régimes spéciaux de retraite du secteur public, les luttes des lycéens et des étudiants, la LCR et ce nouveau « parti anticapitaliste », qu’elle cherche à construire, servent de couverture aux bureaucraties ouvrières droitières.

    Le WSWS appelle la classe ouvrière à venir en aide à tous les immigrés et à lutter pour leur droit à devenir des citoyens à part entière. Ceci implique la construction d’un parti dans la classe ouvrière qui lutte pour les intérêts de tous les travailleurs, quelles que soient leurs origines.

    Seule une mobilisation de toutes les sections de la classe ouvrière pour défendre la












    revendication des sans-papiers au droit à


    devenir des citoyens à part entière, mobilisation participant d’un combat plus large contre la politique anti-immigrés de Sarkozy et de l’Union européenne, peut défendre et étendre ce droit.

    (Article original anglais paru le 20 mai 2008)

  • lou galle
    lou galle     

    Que tout les medias prennent quelques déportés (comme ils disent chez eux et qui les entretiennent à rien foutre et on verra la suite,s'ils ont des cou...es,là ce ne sera plus du papier à vendre mais des notes à payer)Le palis St.Pierre est vaste et il y a beaucoup de place libre,alors les roms n'hésitez pas il faut y aller,en plus il y a un grand parking devant.L'église doit s'occuper des ces prêtes qui dérivent en premier et non de la gestion d'un pays.L'union européenne déverse des millions d'euros pour ces pays qui doivent être en mesure de sbvenir aux conditions humanitaires de leurs concitoyens ( que font-ils de ces deniers?)les médias devraient s'intéréssé à ces problèmes d'aide financières versées à ces pays et nous en rendre compte aussi bien que leur écrit sur les renvoies payés par le contribuable Français,et ne vous faites pas d'idée,quand ils reviendront chercher encore un peu de sous,est-ce que les médias vont en faire une tartine?

  • Gentille Fifille
    Gentille Fifille     

    Si surement ! Mais là-bas, quand les gens ont le désir de bosser c'est pour eux. Ils bossent, s'enrichissent. Etats Unis, pays ou tout est possible ! En Europe, tu bosses, tu paies beaucoup d'impôt, tu ne t'enrichies que si tu magouilles ou si tu as des dents qui touchent le plancher et non par le fruit de ton travail. Ici, vouloir réussir et gagner sa vie c'est tabou, voir honteux ! Ta seule satisfaction, c'est d'engraisser un troupeau d'assistés !
    Sinon, j'ai pas attendu que tu me le dises pour me "casser" comme tu me le dis, enfin merci quand même du conseil ! mdr

  • NANA74
    NANA74     

    Impossible de visiter votre blog : connection impossible...Normal?

  • orphee13
    orphee13     

    Sur "I TV" je viens de voir un reportage sur des roms qui sont revenus en Roumanie , résumé : la France c'est un paradis, ils gagnent entre 10 et 15 euros par jour et par personne, ils ont des aides et ne payent pas quand ils vont l'hôpital ; donc ils reviendront à pieds s'ils le faut. C'est tout à fait édifiant...

  • again
    again     

    Renvoyer, les gens chez-eux...C'est de la déportation? faut pas éxagérer en plus avec nos Deniers, j'ose éspérer, que l'on va demander à ces "Messieurs" qu'avaient vous faits des subventions que vous avez perçu (De l'Union Européenne...Million d'Euros) ??? depuis 2007. Je suis dégouté.....

  • laguèpe 38
    laguèpe 38     

    Ouai ils font partie de l'Europe mais chaque année,l'Europe donne des millions d'euros à ses pays.Ou il va ce pognon????

  • Gentille Fifille
    Gentille Fifille     

    La Roumanie et la Bulgarie font patie de l'Europe et on voit ô combien trop de différences culturels peut nuire à la cohésion et à l'équilibre d'un ensemble. Que ça nous serve de référence avant d'accueillir la Turquie au sein de l'Europe ! Moi en tout cas, j'ai très envie de migrer aux états unis avant qu'on soit vraiment dans la mouise ! J'étais Française de par ma naissance, on m'a imposée d'être européenne pour mon soi-disant bien. Et je me retrouve à ne plus être heureuse dans mon pays car on en a fait une tour de Babel qui est en train de s'écrouler !

  • NANA74
    NANA74     

    J'avais lu un post de ta part, ou tu parlais de nicolas dupont aignan, et je m'étais précipité sur son blog, que j'ai trouvé plus qu'interessant..Je vais de ce pas visité le tien...Cordialement.

Lire la suite des opinions (21)

Votre réponse
Postez un commentaire