En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Un juge en Cour d'assises (image d'illustration).
 

Le procès en Cour d'assises s'ouvre, ce mardi, pour la mère et le beau-père soupçonnés de maltraitance sur leur petite fille.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • spid
    spid     

    et la mère,encore une qui aime sa gamine mais qui laisse faire en silence,ce qui m interpelle dans ses histoires,c est que la mère complice et toujours remise en liberté,et comparait libre,les deux au trou pendant 20ans,sans réductions de peine,ils aurais le temps d apprendre en taule que l ont s en prends pas a un gosse

Votre réponse
Postez un commentaire