En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des organismes hlm victimes de produits financiers à haut risque
 

PARIS (Reuters) - Une partie des organismes HLM en France se retrouvent fragilisés après avoir eu recours à des produits financiers toxiques de type...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • jojo42000
    jojo42000     

    Si eux sont des victimes que sont alors les locataires et les municipalités qui payent les 3/4 des loyers des personnes en "difficultés" avec les impôts locaux des habitants! J'ai un terme mais ya des enfants qui lisent!

  • mery.arlette@free.fr
    mery.arlette@free.fr     

    que la cour des comptes ne surveille pas de près le fonctionnement des HLM ? Depuis le temps que les gens se plaignent !

  • jojo42000
    jojo42000     

    M'étonne plus qui peuvent plus réparer les ascenseurs!

  • avaroa
    avaroa     

    on le sait nous qui sommes les locataires de ces organismes ! en effet les charges ne cessent d''augmenter, les loyers itou alors même que rien n'est engagé pour améliorer les conditions de vie de l'habitant ! c'est tout bénéf pour ces organismes qui savent bien eux que les pauvres ne se rebellent jamais...jusqu'au jour où...

  • DEF92
    DEF92     

    Et on va regarder sans réagir des milliers de gens etre expulsé de leur HLM alors qu'il pouvait payer normalement (environ 400/500 € par mois) d'un seul coup ça va passer à 1000 € bien qu'on sache que c'est du au subprime on ne va même pas geler l'affaire on va procéder au mesure d'expulsion sans état d'ame.

  • barRick
    barRick     

    les hlm, c'est zero investissement dans l'entretien des logements depuis longtemps et plein de frics pour s'amuser a la bourse, c'est grave.

Votre réponse
Postez un commentaire