En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Ali Charrihi, fils de la première victime des attentats de Nice, sur BFMTV le 14 octobre 2016.
 

Ali Charrihi, fils de la première victime de l'attentat de Nice, est revenu vendredi sur BFMTV sur les répercussions de cette nuit du 14 juillet 2016, à la veille de d'une cérémonie d'hommage national, organisée trois mois après les faits.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Arleco
    Arleco     

    Justement la France n'a pas été bâtie comme...ça ! Une partie des français induits en erreur le croient certains s'efforcent de le croire en occultant l'histoire de notre pays !!!

Votre réponse
Postez un commentaire