En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La police scientifique sur les lieux de la fusillade à Saint-Ouen ce jeudi 30 avril.
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • chorizo
    chorizo     

    La responsabilité de ces gangs est immense : en plus des morts et des blessés, ils enferment surtout des milliers d'habitants sous une chape de plomb quotidienne. Alors qu'un quartier, ça doit vivre, et que chacun doit y contribuer, ces prédateurs là n'ont pas la notion qu'il leur est possible de participer, ils ne songent qu'à avoir la main mise, comme si le territoire leur appartenait alors qu'il est à tous, entraînant une régression totale de la convivialité. A quoi bon vivre en démocratie si on se retrouve otage d'une dictature locale impitoyable ? Ceux qui le peuvent fuient ces quartiers, les autres subissent : l'omniprésence toxique des gangs, et le risque d'une balle perdue. Que peut-on faire ?

  • lebeaufrançois
    lebeaufrançois     

    La seine saint denis, un état dans l'état, la France de l'autre monde, celle que nous prépare notre président, sa cour, et les maitres de l'Europe! Pas une journée sans un fait divers.

  • coucou85
    coucou85     

    16 heures oui heure vers laquelle ces individus débauchent...

    iamagic
    iamagic      (réponse à coucou85)

    C'est grave! N'importe qui peut se trouver au beau milieu de ce "beau" monde!!!

Votre réponse
Postez un commentaire