En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
A la gare Saint-Lazare à Paris, la grève des conducteurs de la SNCF dure depuis le 14 décembre
 

Crise oblige, les cheminots adoptent deux nouvelles techniques de grève. Ça leur coûte moins cher et ça peut durer plus longtemps. Démonstration Gare Saint-Lazare, à Paris et à Nice.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • aidan
    aidan     

    ce type de grève déshonore ces grévistes et jette le discrédit sur toute autre forme de grève. C'est une honte! De + ça pénalise les usagers qui eux paient ces fameux grévistes. Ils se trompent de cible , quand ils comprendront ce sera trop tard, ils seront privatisés!
    les syndicats travaillent pour leur propre image et non pour les salariés de la sncf .
    honte aussi à ceux qui demandent à se faire payer les jours de grève (ça ne s'appelle pas grève mais vacances!)
    Par contre j'ai le plus grand respect pour les mineurs qui faisaient grève et crevaient de faim, pour ceux aujourd'hui qui ont une fonction qui ne les autorise pas à quitter le travail, qui se déclarent grévistes et donc ne touchent pas le salaire de la journée qu'ils viennent de faire.
    Si l'idée même de grève doit reprendre un sens, elle doit comporter qques sacrifices personnels et ne pas se tromper de cible. Trop de grèves tue la grève!

  • sudistejef
    sudistejef     

    salut à tous
    je suis conducteur de trains sur St Lazare, militant acharné SUD-Rail et j'ai fait grêve et, en plus, on a gagné...
    pas belle la vie?
    rapport aux 59mn, n'en déplaise à Mariton, tontaine et tonton,celà a pour objectif, non pas de nous économiser des sous, mais de désorganiser la commande du personnel.
    Bref pénaliser l'entreprise sans accabler nos usagers.
    En effet, pour assurer une journée de service, avec ces 59mn de grêve, il ne faut plus deux mais trois conducteurs, d'où un surcoût pour l'entreprise...
    sachant que l'on touche là LEUR corde sensible (que la direction me parle de service public et je lui fous mon poing sur la G... sauf le respect que je lui dois...!!!)
    on a plus de chance d'y arriver... sauf si nous devons batailler en plus contre certaines organisations syndicales plus préoccupées par leur image de démarque, leurs drapeaux au journal de 20h, les sous du CE d'EDF...chuuuuut....bref la CGT...
    en un mot comme en cents, 59mn pour l'usager, c'est mieux, pour nous aussi...
    Mariton ne remettra pas le droit de grêve en cause ni l'omniprésident non plus d'ailleurs...
    et pour leur faire comprendre qui sont les vraies forces vives de la nation, on a plus d'un tour dans notre sac...
    Ceux qui vivent sont ceux qui luttent...
    et pour le trou de la sécu, plus de médocs...
    une bonne lutte, matin midi et soir.
    J'm'excuse...
    Sudistejef

  • Montant
    Montant     

    Bonjour,

    J'ai le courage de penser qu'après les élections du mois de mars, vous courrez au devant de déceptions toutes plus grandes les unes que les autres.

  • France d'en bas
    France d'en bas     

    Cheminots, lors de la réforme des régimes spéciaux (qui au final représente une goutte d'eau dans le cout des régimes de retraites) je n'avais pas compris votre combat.
    Maintenant que le verrou des 37.5 ans a sauté, je vois où ils veulent nous emmener. Vers les 41,42,43,45 ans de cotisation, puis capitalisation en bourse...
    Idem pour les dépenses de santés avec le prix des mutuelles qui ne cessent d'augmenter! Aux dires des spécialistes, les prix devraient exploser d'ici une décennie...
    Une France à deux vitesses !

    Cheminots battez vous, une guerre gagnée pour les "nantis" du public, c'est aussi une bataille victorieuse pour le privé...

    Toutes ces réformes sous prétexte que la France serai en faillite, sans un rond, au bord du gouffre ? Vous n'avez tout de même pas déjà oublié dites moi ?
    Le manque d'argent ça dépend pour qui, pour quoi...

    Un empreint de 360 millards de d'euros, plus 40 milliards sorti du chapeau magique des caisses de l'état, 1 % du PIB (26 milliards) récemment, sans parler des 170 milliards d'ici trois ans pour financer des grands travaux (principalement 6 sous marins d'attaques nucléaires)...Une somme d'argent considérable pour engraisser ceux là même qui on provoquait ce marasme économique.

    Petit cours de Liberalisme:

    Résumons; "Capitalisation des profits, nationalisation des pertes"
    Quel joli pays, quel joli système.

    Public/privé, résistons face à cette droite liberticide !

    L'homme au coeur de la société, pas l'argent!
    L'argent au service de l'homme, et non le contraire!!

    France, réveille toi !

  • Patrick 21
    Patrick 21     

    SUD ne se fout pas des utilisateurs, a contrario la direction SNCF, elle oui, car pour avoir une négociation il faut etre deux et lorsque la direction ne veux pas répondre aux doléances des agents en refusant tout compromis, c'est aussi l'interet des clients qu'elle néglige...
    Effectivement SUD Rail n'existe que pour apporter des réponses aux Cheminots et aux clients. Car n'oublier pas que les demandes des agents SNCF sont aussi des demandent permettant d'améliorer le service aux clients. Les revendications des cheminots ne vont pas à l'encontre des clients....
    Mais "ras le bol" tu nous parle d'interet corporatiste...mais c'est tu seulement ce que c'est que la solidarité et l'engagement syndicaliste ??? tout le contraire du corporatisme...
    Je ne te salue pas et BRAVO a SUD seul syndicat SNCF digne de ce nom qui ne se couche pas aux pieds de la directions comme d'autres syndicats soit-disant réformiste qui acceptent tout sans broncher....
    BRAVO SUD Rail.

  • alcido
    alcido     

    Ça doit bien faire 40 ans qu'on nous parle d'une nouvelle révolte, mais depuis mai 68 il n'y a pas eu de mouvement d'ampleur nationale...
    Bon, on peut annoncer la fin de l'homme aussi, un jour ça arrivera...
    Mais d'ici là.......

  • Oui
    Oui     

    les cheminots ont enfin compris que seul sud rail ne se couchait pas devant la direction et le gouvernement
    rappel novembre 2007

  • l'usager commun
    l'usager commun     

    Le pouvoir élu nous dit qu'un des principaux gestes "citoyen" est l'usage des transports en commun et il utilise donc l'argent des impôts pour les améliorer depuis des années. Les syndicats nous disent que c'est faux et que, s'ils déclenchent des grêves, c'est pour que cela change et que les transports en commun se développent harmonieusement.
    Les directions augmentent, tous les ans, le coût des billets pour moderniser les services. Les médias ne cessent de montrer du doigt l'usage du transport individuel et soutiennent les actions qui pénalisent férocement le pôt d'échappement qui fuit, la carte verte d'assurance non signée, ou le gilet jaune non conforme...et conduisent ainsi petit à petit à la destruction des emplois dans l'automobile, incontestable fléau industriel.
    Nous devrions ainsi,tous , nous réjouir de ces actions qui vont clairement dans le sens du bien commun.
    Mais voilà, le résultat de cet extraordianire dévouement du pouvoir, des syndicats, des directions, des médias est un transport en commun cher, aléatoire, lent, bondé dans des wagons taggés, sales, sans chauffage ou surchauffés et parfois insécuritaires.
    Comment se fait-il qu'un tel constat, que personne ne conteste semble-t-il,ne conduise pas à un véritable débat où les citoyens auraient autant droit à la parole que les élus, les syndicats, les directions et les médias. N'est-il pas temps, désormais, de consulter non seulement les usagers mais aussi ceux qui ne le sont pas ou ne le sont plus, de les consulter sans interdit, sans censure de quelque sorte.
    Arrêtons la langue de bois des directions et des medias, le discours politicien, la polémique syndicale, rendons le pouvoir à celui qui, en principe, le détient : le citoyen, oh pardon... le peuple.
    Quant aux media, qu'ils ne se trompent pas. A force de ne distiller qu'un discours moralisateur et stéréotypé tentant de se substituer à la volonté du commun des mortels, ils sont en train de préparer une révolte dont ils ne voient apparemment pas les conséquences.

  • british
    british     

    lamentable cette fermeture de la gare st lazare. honte aux
    syndicats qui pour n'importe quel pretextes se mettent en
    greve .mon grand pere doit se retouner dans sa tombe(cie du nord)un peu de solidarite

  • *Liberté*
    *Liberté*     

    De la politique "sociale" désastreuse menée par le roitelet qui devait penser en finir avec les grèves qui vont encore s'emplifier afin de contrer sa volonté de DEMENTELLEMENT de la France!

    RDV LE 29 JANVIER DEBOUT TOUS!

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire