En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les paroles du "Notre père" vont évoluer.
 

Une nouvelle traduction de la Bible, destinée à être utilisée pendant la messe, a été validée par le Vatican avec une nouvelle version de la prière "Notre père", a indiqué la Conférence des évêques de France.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Pasdupe
    Pasdupe     

    Curieusement ils reprennent au mot prés une traduction faites par d'autres alors qu'ils ont crié au blasphème....Est-ce que cela va pousser leurs adeptes à prier davantage ? Le pape ferait mieux de pousser ses adeptes à mener une vie conforme aux écritures qu'il prétend défendre.... a commencer par abandonner leurs incroyables richesses....mais ca : c'est de la science fiction...

  • Marc Dupuy
    Marc Dupuy     

    Je ne prends pas part au sujet... Juste voulais dire merci d'avoir illustré votre article avec l'une de mes photos ! :)

  • boris2747
    boris2747     

    On s'en fiche.

  • berard
    berard     

    je ne vais rien changer !

  • jp89
    jp89     

    "Depuis plusieurs siècles" peut être pas car, quand j'étais gamin, on utilisait le vouvoiement dans le Notre Père - Ceci dit modifier le texte est, en effet, une absurdité.

  • Bitonio
    Bitonio     

    comme le chantais le gigantesque Georges BRASSENS "ils ne savent pas ce qu'ils perdent, tous ces fichus galopins, sans le latin, sans le latin la messe nous emmerde"

  • Bitonio
    Bitonio     

    é bien non, ne nous modifierons pas le "notre père"

  • Jean Aimarre2
    Jean Aimarre2     

    Si c'est pas ridicule ! Les traducteurs veulent changer une phrase utilisée par plusieurs dizaines de millions de français et francophones, depuis plusieurs siècles ? Dieu se moque que l'on utilise telle ou telle syntaxe, l'important c'est la ferveur que l'on met dans sa prières. Arrêtons de vouloir toujours tout changer.

Votre réponse
Postez un commentaire