En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Véhicule de la gendarmerie nationale. (Illustration)
 

La gendarmerie d'Yvetot a découvert, jeudi, dans une maison de cette commune de Normandie, qu'une mère avait veillé pendant 15 jours sur le corps de son fils décédé.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Bilivine
    Bilivine     

    Pauvre dame.

  • felicie
    felicie     

    Oui, et on peut comprendre le déchirement insupportable, à tout âge, que cause la perte d'un enfant, et sans doute le désir inconscient de prolonger sa présence. Pauvre maman qui n'a pas fini d'être déboussolée.

  • chantal3
    chantal3     

    triste affaire

Votre réponse
Postez un commentaire