En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Nonagénaire renvoyée: le directeur de la maison de retraite suspendu
 

Le directeur de la maison de retraite de Chaville (Hauts-de-Seine) qui avait renvoyé une dame de 94 ans pour loyers impayés a été suspendu de ses fonctions. L'Agence régionale de santé pointe une « négligence grave ».

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

38 opinions
  • Titine69
    Titine69     

    On marche sur la tête, on met à pied un directeur de maison de retraite alors que la famille de cette brave dame ne fait aucun effort pour honorer la pension de leur mère.Dette de 40000 euros cela ne date pas d’hier
    Mieux encore on ne répond pas aux lettres recommandées. Les responsables sont les enfants, messieurs les journalistes revenez sur terre.

  • fifirififi
    fifirififi     

    On ne s'en prend pas aux vieux mais les enfants me semblent ignobles. Cette dame a 2700 euros par mois donc de quoi se payer la maison de retraite qu'elle veut. Il faut voir avec la justice s'il n'y a pas abus de faiblesse de la part DE X OU Y contre cette personne âgée.

  • mag42
    mag42     

    et pourtant ils ne sont pas dans la misère, le Directeur de la maison de retraite n'a fait que son travail, c'est trop facile de ne pas honorer ses dettes et de convoquer la presse quand il y a un souci. J'ose espérer que les enfants de cette dame paieront.

  • JOSS22
    JOSS22     

    Ce directeur est payé pour faire respecter les réglements financiers des séjours.Les fils étaient prévenus du retard de 40000€.De toute façon la vieille dame n'aurait pas été dans la rue, et si c'est le seul moyen pour que les gens comprennent qu'il y a des droits mais aussi des devoirs il a bien fait, malheureusement bien sûr pour la dame âgée qui a été déplacée inutilement.

  • palmspring
    palmspring     

    pour une fois je soutiens un dirlo de maison de retraite
    il est evident qu'il ne fallait pas virer la grand mère mais les fistons dont le toubib avec clinique sont ultra gonflés d'avoir laissé aller les chose et on devrait commencer par eux !
    de toute façons dans les maisons de retraite ce sont ceux qui ne payent rien ou très peu qui fichent le bazar et se plaignent sans cesse !
    ils sont même avantagés avec la fauteuil roulant gratos etc etc tandis que les autres "c..." payent pour eux !

  • chaumière
    chaumière     

    Les enfants se sont renvoyé la balle pour savoir qui allait payer là aussi. Cette vieille dame touche pourtant 2700€ de pension. Ils l'ont sangsuée ou quoi ? Cette Ministre fait n'importe quoi, elle ne doit pas connaître le vrai fond de leur problème. Quant à ces soit disant enfants, s'ils en étaient, ils s'occuperaient un peu mieux de leur maman, il y en a un qui est médecin pourtant, ou alors il n'y a que l'argent qui les intéresse. Bon courage M. le Directeur, fait pas bon de vivre sous le PS.

  • Noemia78
    Noemia78     

    Je partage votre avis.Ce directeur doit retrouver son travail!

  • lamadeleine
    lamadeleine     

    ce directeur n'a rien à se reprocher,il a bien géré .honte aux enfants ce monsieur est suspendu alors que la famille a largement les moyens de payer. c'est les enfants qui devraient étre sanctionnés

  • loriette du 33
    loriette du 33     

    La société privée ne voit que "l'image" ..Elle a renvoyé le Directeur qui "fait tourner "sa maison de retraite...avec des impayés et celui là, 40000€ n'était pas anodin!
    Il doit être réintégré, la mise aux urgences de la pensionnaire n'est que la conséquence du manque de civisme dse enfants.
    Et qu'adviendrait -il si demain, nous refusions tous de payer pour les soins de nos ayeux?Pour qu'une structure tourne, il faut un minimum de respect des réglements notamment financiers!

  • Un-témoin-de-son-temps
    Un-témoin-de-son-temps     

    tous les abus qui se déroulent quotidiennement dans ces lieux fermés avec des personnes en grande vulnérabilité, il ne resterait plus beaucoup de directeurs en place. Il y a dans ce genre d’établissement, et à tous les niveaux de responsabilité, des personnalités perverses qui jouissent de maltraiter parfois physiquement, mais surtout psychiquement des personnes sans défense. Tous ces lieux fermés: prisons, maisons de retraite, HP etc devraient faire l'objet d'études et de lois.

Lire la suite des opinions (38)

Votre réponse
Postez un commentaire