En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le président du syndicat des taxis de Nice et un autre chauffeur de taxi niçois ont été condamnés à 500 euros d'amende pour des violences volontaires en réunion commises à l'encontre d'un chauffeur de VTC utilisant l'application Uber - Jeudi 21 janvier 2016
 

Alors qu'il dénonce un coup monté, le président niçois des taxis devra payer une amende pour "violences volontaires en réunion" dans une altercation avec un chauffeur de VTC. Une décision de justice qu'il accepte malgré sa déception.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire