En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'entrée de la salle où est jugé à huis-clos Aurélien Jarrier pour des actes de pédophilie.
 

 Le jeune homme, âgé de 38 ans et déjà condamné pour pédophilie en 2013, est passé aux aveux devant la cour, qui doit rendre son verdict. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • chorizo
    chorizo     

    Le n° vert pour les prédateurs sexuels... c'est l'évidence même, tout comme pour les conjoints et parents violents ou toute personne qui craint de passer à l'acte... On ne crée des numéros verts que pour les victimes, une fois que le mal est fait. C'est la moitié du travail. Personne ne l'écoutera parce que c'est un coupable, et un des pires de tous, un pédophile qui a ruiné la vie de 19 enfants. Et pourtant il est le mieux à même de savoir ce qui aurait pu l'arrêter. Ecoutons-le, pas pour lui mais pour sauver des enfants à l'avenir.

  • chorizo
    chorizo     

    Le n° vert pour les prédateurs sexuels... c'est l'évidence même, tout comme pour les conjoints et parents violents ou toute personne qui craint de passer à l'acte... On ne crée des numéros verts que pour les victimes, une fois que le mal est fait. C'est la moitié du travail. Personne ne l'écoutera parce que c'est un coupable, et un des pires de tous, un pédophile qui a ruiné la vie de 19 enfants. Et pourtant il est le mieux à même de savoir ce qui aurait pu l'arrêter. Ecoutons-le, pas pour lui mais pour sauver des enfants à l'avenir.

  • Badvann
    Badvann     

    C'est pas un manuscrit qu'il avait dans la poche mais un oignon pour pouvoir pleurer

  • Cum Deo Pro Patria et Libertate
    Cum Deo Pro Patria et Libertate     

    Peine de mort, rien de moins.

  • CLARA
    CLARA     

    Et si la JUSTICE rendait la "justice" la vraie pour une fois, la prison à vie pour ces malades. AH mais oui la justice n'a jamais eu ses enfants ou eux même violés et parfois massacrés par ses sous-hommes, ces lâches! Et tous ces parents qui baissent les bras car il sont ébranlés car ils faisaient confiance en la justice de leur pays, maintenant à toutes ces jeunes femmes et les parents ne reste que la douleur A VIE. Alors vous attendez quoi messieurs les juges????

Votre réponse
Postez un commentaire