En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Nice: le dispositif anti-braquage se met en place
 

A l'approche des fêtes, le plan de lutte contre les vols à main armée et les cambriolages, lancé par Manuel Valls, se met en place, notamment dans le sud de la France, où les braquages ont été nombreux ces derniers mois. Exemple à Nice, où des commerçants s'équipent aussi pour se protéger.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    120.000€. N'importe quoi. Sans parler du fait que les cambrioleurs attaquent les bijouteries en attaquant le gérant par surprise, à l'ouverture, en le frappant et en lui collant une arme sur la tête. Comment est-ce que le type est censé activé un quelconque système de sécurité ? Comment peut on oser opposer à des gens qui se font tirer dessus des systèmes non létaux ? Une arme de poing, des munitions, quelques heures d'entrainement en stand, y en a pour moins de 1.000€. Moitié prix pour un coach gun. 120.000€ ? Mais qui est encore assez c*n pour faire tourner les commerces en France ? Apparemment de moins en moins de monde ...

  • alain.rouvier06@hotmail.fr
    alain.rouvier06@hotmail.fr     

    ça peut être une bonne chose ! à voir !!!

  • charlesquinattendplus
    charlesquinattendplus     

    Ah mince ! J'ai cru qu'ils avaient viré la Taubira. Ca sera peut-être pour une prochaine fois. Par contre, 120.000 euros d'investissement, j'espère pour lui qu'il pourra passer la totalité de son investissement en frais, et que les impôts ne s'acharneront pas sur lui pour avoir empoisonné ainsi la vie des amis et protégés de notre ministre de la justice.
    Pour le reste, l'efficacité totale d'un tel dispositif serait la réouverture des bagnes pour les braqueurs, car si c'est pour leur faire passer l'après-midi dans un commissariat avant d'être relâchés et qu'ils aillent aussitôt s'en prendre à un commerçant qui n'a pas les moyens de s'équiper de la sorte ...

Votre réponse
Postez un commentaire