En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les véhicules peinaient à circuler en région parisienne mercredi matin à la levée du jour
 

BFMTV.com fait le point sur la situation routière, ferroviaire et arienne après deux jours rendus très difficiles par de fortes tombées de neige et des températures très basses.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • karaar2312
    karaar2312     

    Ca ne coince pas, "tout est sous contrôle" ! l'Etat va faire des économies: restez chez vous lorsque les trransports sont paralysés, lorsque la direction des routes n'est pas à la hauteur, on espère que le jour où un missile stratégique fonce droit sur la France (c'est encore plus exceptionnel que de la neige en abondance et il n'y a pas de prévision) il ne faudra pas trois mois au gouvernement pour décider ce qu'il y a lieu de faire.
    Au fait c'est pour quand les réformes structurelles de notre administration et des collectivités locales? à les écouter ils ont déja tous fait des efforts..pauvre France

  • Eylau
    Eylau     

    Bonjour
    On nous parle de Fukushima, mais que montre la situation actuelle :
    Le Cotentin a été coupé du reste de la France pendant 4 jours,
    Que la ligne SNCF est toujours hors d’usage ce vendredi, soit 5 journées
    Qu’il faut 4 jours à ERDF pour amener des générateurs diesels dans la campagne isolée et aux cultivateurs
    Donc imaginez que cette tempête se soit conjuguée à un problème sur une des centrales nucléaires ou sur l’usine de la Hague : plus de courant, pas de possibilité aux secours d’arriver, la population isolée et abandonnée aux risques nucléaires, etc.

  • Eylau
    Eylau     

    Je confirme qu'aucun train ne circule entre Cherbourg et Caen.
    et la SNCF ne connait pas l'état de la ligne et ne sait combien de temps sont nécessaire pour réparer
    Un voyageur bloqué à Cheerbourg depuis Mardi

  • Bricabrac
    Bricabrac     

    j'ai vécu 50 ans à Grenoble et la neige, je peux en parler. vu??

  • Bricabrac
    Bricabrac     

    on se sent concerné, on dirait!! il faut chercher la main d'oeuvre où elle se trouve, n'en déplaise aux bien penseurs. anti social!! je me marre. viens chez moi, je te parlerai du pays.

  • KAMILA
    KAMILA     

    @bricabrac :"antisocial tu perds ton sang-froid" pourtant dans ces circonstances le mot TIG prendrait tout son sens

  • john75
    john75     

    Vous comparez ce qui n'est pas comparable. Enfant j'ai vécu dans une petite ville de province où nous avions 50 cm de neige tous les matins. Tout le monde était habitué et avait des chaines sur les pneus.
    Par contre les grandes villes avec les transports en commun ou les rails ne sont pas habitués à ces déluges de neige. On ne peut pas comparer trois voitures qui circulent à la campagne et des bouchons sur l'autoroute ou en périphérie de grandes villes.

  • Bricabrac
    Bricabrac     

    chez moi, on appelle ça "giboulées" et ça ne date pas d'hier

  • Bricabrac
    Bricabrac     

    j'aurais bien réquisitionné tous les délinquants condamnés à des "TIG" (travaux d'intérêt général)!! on leur colle une pelle entre les mains et au boulot!!!

  • john75
    john75     

    On en parle tous les jours au treize heures de tf1. Je parle des petits villages.

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire