En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un portrait à la "Magritte".
 

Les salariés passent, en moyenne, d'une heure et demie à trois heures à faire autre chose que ce pour quoi ils sont rétribués, révèlent les travaux du sociologue suédois Roland Paulsen que L'Express a rencontré. Mais cette statistique recouvre cependant des réalités très diverses.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • stanischlass
    stanischlass      

    ... paresser au travail c'est s'économiser pour aller bosser au noir .

    stanischlass
    stanischlass       (réponse à stanischlass )

    ... glander au boulot ? un travail à temps plein !

  • gouik
    gouik     

    Les périodes non travaillées (je parle de travail en production) sont aussi des périodes ou l'on fait autre chose que le travail "demandé", genre des contrôles qualité des montages lors de changement de campagnes, aller chercher des pièces dans le stock, emmener des containers vidés dans le stock, de la maintenance préventive. Nos spécialistes des graphiques sous excel nous en ont concoctés un ou on voyait le travail effectif de production, qui ne représentait que 50/60% du temps... et évidemment dans un but d'améliorer cela...

  • 109600
    109600     

    Un écart entre durée théorique et durée effective du travail COUR DES COMPTES 2010
    La Cour rappelle ainsi la réalité de la durée du travail à la SNCF. En 2008, les conducteurs de ligne travaillent effectivement 6h14 par jour, soit 1h35 de moins que la durée de travail théorique. Les conducteurs de manoeuvre travaillent 7h25, soit entre 20 et 35 minutes de moins. Les agents d’accompagnement de la branche Voyageurs France Europe (VFE) travaillent 6h13, ceux de l’activité TER, 6h08, soit environ 1h35 de moins.

  • Maxoue
    Maxoue     

    Et encore ,il n'a pas étudié le degré de paresse de nos élites (députés,sénateurs ,hauts fonctionnaires etc.etc.)

  • Yoannbzh
    Yoannbzh     

    Qu'on les vire ces soit disant travailleurs. 4h de travail le matin avec une pause de 15min (ça dépend des entreprises); 1h à 2h de repas le midi (tout dépend); et 4h de travail l'après midi avec encore une pause de 15min (ça dépend aussi). Donc en gros 2h30 à ne rien faire !!! Voilà, le travail français !!!

    lesemian
    lesemian      (réponse à Yoannbzh)

    Yoannbzh, calme-toi, respire, et relie si tu l'as lu une fois déjà au moins) tranquillement l'article ...
    Tu t'apercevra alors que l'auteur de cette étude ( Roland Paulsen un sociologue suédois) ne parle à aucun moment de travailleurs français..mais d'un type de travailleurs du monde entier.
    Sinon "chez nous" tu sais 90% des contrats signés sont des CDD, Intérim et/ou temps partiel contraints et dans certains types d'activités ( commerce par exemple) c'est plutôt 10h à 13H et (ou pas), coupre non payée puis 18h30 à 21H30... le Jeudi vendredi samedi...et maintenant et prochainement: dimanche pour les plus "chanceux" des volontaires

  • gouik
    gouik     

    c'est assez logique, en 7 ou 8h de travail il est impossible biologiquement d'avoir 7 ou 8h de travail effectif.

  • sissi08
    sissi08     

    le contraire relèverait donc de l'Esclavage.

  • jogny
    jogny     

    Le travail c'est la santé rien faire c'est la conserver comme dirait la chanson de notre bon Henri Salvador.

    sissi08
    sissi08      (réponse à jogny)

    Les Prisonniers du boulot n'font pas de vieux os !

Votre réponse
Postez un commentaire