En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Narbonne : deux adolescentes de 13 ans soupçonnées de tentative d'assassinat
 

Deux collégiennes ont été mises en examen, dimanche, à Narbonne. Elles ont été placées dans un centre fermé hors du département, avec une surveillance stricte, un suivi psychologique et une obligation de soins.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • jeanne jofo
    jeanne jofo     

    Pour les deux gamines, il va falloir un long passage chez un psy.
    Les parents doivent être écroulés...

  • jeanne jofo
    jeanne jofo     

    Harjnbjorn, vous avez raison, ils l'ont agressée et violée, parce qu'elle n'était pas musulmane, pareil pour les agressions de dames âgées, croyez moi, ce ne sont jamais des grand-mères musulmanes. Allez dire ça, chez Pujadas qui nie la réalité, et à Canal plus, là, vous vous faites huer etc...De toute façon je ne regarde plus ni l'un, ni l'autre.

  • LaCumularde
    LaCumularde     

    La sexualité et les rapports aux femmes chez les hommes origninaires de ces pays sont tellement pertubés que vraiment nos jeunes filles doivent se faire du souci !!

  • LaCumularde
    LaCumularde     

    Merci de nous donner ces informations qui ne m'étonnent que très peu !! En Allemagne ils ont renvoyés en Turquie un jeune qui avait un casier judiciaire long comme le bras ! Il faut généraliser cela ! Déchoire des nationalités pour ceux qui ont eu la chance d'être français ! et bien passer le message que c'est une chance d'être en France !

  • mia mama
    mia mama     

    Tous ces actes de violences ne sont plus communiqué par les médias aux ordres de ce gouvernement qui sera le pire de tous !

  • harjnbjorn
    harjnbjorn     

    pire fait divers à mon sens : Dans la ville de Valls

    "Ce soir-là, une jeune fille de 18 ans descend du RER en gare d’Évry. À sa sortie, elle donne un appel de son téléphone portable. Quatre individus se jettent sur elle et l’emmènent dans un parc voisin. Ils la dépouillent de tout ce qu’elle possède, puis la déshabillent et la violent à tour de rôle. Un viol indescriptible de cruauté barbare. Les quatre vont la martyriser pendant plus de deux heures avant de l’abandonner, blessée jusqu’au sang. Un automobiliste la prend en charge, appelle les secours. Elle aura l’énergie de témoigner en portant plainte. Les policiers l’accompagnent aux urgences. On lui donnera trois mois d’arrêt de travail. La voilà choquée pour la vie.

    Grâce à ses descriptions détaillées et aux images de vidéosurveillance, les policiers d’Évry arrêtent en moins de vingt-quatre heures les quatre suspects et les confondent avec leurs ADN. Ils procèdent aux interrogatoires dès le lundi 31 après-midi. Les quatre voyous sont mineurs : deux de 13 ans, un de 15, le quatrième de 17. Trois frères turcs, un Marocain. Signes particuliers : l’aîné, 17 ans, a été rendu à la liberté six mois plus tôt après avoir purgé les deux tiers d’une peine de deux ans d’emprisonnement à la suite d’un viol commis sur le fils d’un sous-officier de gendarmerie. Libéré sans contrôle. Le voilà récidiviste. Deux autres ont déjà été interpellés pour vol avec violences. Quatre agresseurs, trois récidivistes — mineurs !

    Lors de leurs interrogatoires, et sur ce que l’on a pu savoir de l’enquête, les mineurs n’auraient pas formulé le moindre remords. Au contraire, ils ont exprimé leur haine : oui, ils n’auraient pas touché la jeune fille si elle avait été turque ; oui, ils l’ont agressée parce qu’elle était française et que « les Français sont tous des fils de pute ». Le juge qui les a fait incarcérer les a mis en examen pour viol en réunion et barbarie, mais aussi, plus rare, pour racisme.

    Ces faits parlent d’eux-mêmes. Il faut espérer qu’ils ont été portés à la connaissance de Mme Taubira, en raison de leur signification. Les quatre jeunes criminels n’ont eu peur de rien, d’aucune sanction, d’aucun interdit. Ils ont pourtant des parents installés en France ; ils ont pourtant été scolarisés. D’où leur est venue cette soif de haine qui les a animés cette nuit-là en se livrant à des actes innommables sur la personne d’une jeune fille, à peine plus âgée qu’eux, qui symbolisait leur pays d’accueil ? Que va-t-on dénoncer ? Le chômage ? la précarité ? les inégalités ?"

  • LaCumularde
    LaCumularde     

    Il me semble qu'il y a des valeurs morales et spirituelles qui se perdent. Des médias dangereux (vidéos, films etc...). Des parents abandoniques ou dépassés. Une école qui se perd dans des débats de second ordre. Heureusement certains parents résistent courageusement !!

  • visiocode
    visiocode     

    Est-ce le résultat d'ados trop sanctionnés par les parents ou pas assez ?

Votre réponse
Postez un commentaire